A la recherche du Pix’N Love

Plutôt que de vous vanter une nouvelle fois les mérites de ces publications hautement recommandées que sont les mooks de Pix’N Love (voir ici),  je voudrais à la place vous conter une petite tranche de vie.

Il était une fois un retrogamer(blogueur) qui, parce qu’il essaie aussi de contribuer aux charges (comprenez « taches ménagères ») de sa famille, se propose de faire quelques courses ce samedi (et oui, se rendre au supermarché un samedi c’est aussi montrer à son épouse que l’homme moderne perpétue des rites ancestraux comme la chasse ou plutôt,  la recherche de la nourriture – nécessaire à la survie de sa famille … – ). Bon , en fait il s’agissait de faire le plein de couches pour mon p’tit ange.

Histoire d’allier l’utile à l’agréable (et Dieu sait qu’un samedi au supermarché n’a rien d’agréable), je décide de faire un saut au Duck Gomes de la gallerie marchande, histoire de voir si les charmants vendeurs à la chemise jaune ont reçus de nouveaux Pix’N Love. En effet, j’avais il y a un moment déjà, vérifié les points de ventes proches de chez moi et acheté à cette adresse, le numéro consacré à Comix Zone.

Me voilà donc,  jeune trentennaire portant à bout de bras un gros paquet de couches et un pack de lait  (sans sachets évidemment;  je ne fais pas les courses, je n’en connait donc pas les fondamentaux … comme prévoir un sac !), déambulant dans les rayons de cette boutique de jeux vidéos.

Je passe sur l’indigence de l’offre retro de telles boutiques (Ah, je hais ces enseignes;  Duck Gomes, Gome, Micramanio, …) laquelle offre se limite comme toujours à de l’occasion PS2 !!!!

Je recherche donc désespérement le présentoir Pix’N Love. Je me rapproche du comptoir, histoire d’apercevoir un exemplaire mis en valeur derrière le(s) vendeurs(s). Mais non, rien ! Et je me souviens que la dernière fois déjà, j’ai du demander à un vendeur si il avait ce mook de dispo, lequel ne sachant pas avait demandé à un autre à qui il semblait se souvenir avoir reçu un carton etc …

J’avais réussi à avoir mon numéro mais au prix de démarches archéologiques (longues et douloureuses) effectuées en réserves. Je me souviens alors m’être dis qu’il serait bon de poster sur cette expérience, puis m’être ravisé, me disant qu’il fallait d’abord leur laisser le temps de comprendre l’intérêt (l’honneur ?) d’être distributeur d’un tel ouvrage en leur précisant ma passion et celle de certains de mes congénères pour le retrogaming et donc, pour de telles publications.

Bientôt trois mois après, rebelotte, même cinéma, toujours pas de présentoir et aucune communication sur la précieuse publication ! Je leur demande quels numéros ils ont pour, au final, les accompagner en réserve (avec mes couches …), découvrir avec eux les exemplaires reçus.

Mon orgeuil de retrogamer piqué au vif, je décide de réaliser un acte militant: j’en prend trois d’un coup, les numéros 08, 10 et 12 ! (soit 27 euros de mook, pas vraiment raisonnable donc …). Surpris de voir ces bouquins en caisse un client qui attendait un renseignement me demande ce que sont ces livres (ces « mooks » monsieurs, ces « mooks« ) et moi, de faire le vendeur à la place du vendeur (une nouvelle fois).

Je ne sais pas si ce dernier en a pris, mais celà prouve une chose, il faut mettre en avant ces merveilles dans ce magasin, parce qu’en limiter l’offre aux seules personnes ayant préalablement vérifier sur le net leur disponibilité en point de vente, n’est pas l’idéal pour déclencher l’achat d’impulsion ou simplement faire connaître la publication.

Le truc serait certainement d’inciter les vendeurs à lire ces Pix’N Love, car si ces derniers les apprécient il les mettront en valeur, non ? A moins que la culture vidéo ludique ne soit pas requise lorsque l’on ne vend que des titres récents ? (Ce à quoi je me refuse de croire).

A méditer donc.

Bon, moi je vous laisse, j’ai de la lecture ;-).

7 réflexions au sujet de « A la recherche du Pix’N Love »

  1. Un petit coucou pendant mes vacances,j’ai vu que ton article est en lien sur le blog de pixnlove,j’ai pu rencontrer Florent Gorges pendant la retrogameday,très sympa et très simple,nous avons pu évoquer le tome3 de l’histoire de Nintendo que j’attends avec impatience traitant de la famicom 8bits.
    Et pour Alan Wake,vas-y fonce 😉
    Moi j’attends Read Dead Redemption,même si c’est pas forcement mon type de jeux,je pense qu’il y a aura surement beaucoup de fun.
    @+

  2. Tu as la version collector ? Parce que pour le prix, je trouve qu’elle déboite.
    Pour le Pix’n Love, c’est bien sympa à eux d’avoir posté le lien. Ils galèrent à être vu appariement, pourtant cette publication mérite vraiment d’être plus largement diffusée. En tous les cas, c’est une très bonne idée de cadeau. J’en ai offert un à mon beauf l’année passée, du haut de ses 22-23 ans, il a découvert plein de trucs. Aujourd’hui, il cherche une Dreamcast …

  3. Non j’ai une version un peu spéciale,réservé à la démonstration mais complète.

  4. abonnez-vous ! c’est plus simple et PixNLove ca leur fait une vraie rentrée d’argent d’un coup. et comme ca vous avez aussi le droit à la couv collector, et un petit mot manuscrit d’une valeur inestimable d’un des auteurs.

  5. Je sais, je sais, c’est effectivement la façon la plus simple et la plus économiquement viable pour Florent et son équipe.
    Celà devrait être fait rapidement. Mais il n’empêche que ce genre de publication doit être visible en point de vente jeux vidéo, ne serait-ce que pour le faire découvrir.

  6. Ping : RetroBlog » Lecture – IG Magazine #08

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.