Oldies – LEGO Technic

Salut à tous,

Un drôle d’article sur Retroblog qui, il est vrai, dénote un peu de la ligne éditoriale (?!) développée jusqu’à présent.

Retroblog est née de l’envie de faire partager la joie de (re)découvrir les objets rétro (mais pas trop) qui me faisaient envie, ceux qui ont bercé mon enfance/adolescence, possédés ou (ardemment) désirés. Pour l’essentiel, des jeux vidéos. Pourtant aujourd’hui, point de PC Engine DUO, de Neo Geo AES, ni … de Power Mac Cube (en même temps, si vous en vendez un, n’hésitez pas :-)), mais … des LEGO, et pas n’importe lesquels, des LEGO Technic !

En effet, a l’occasion d’un week-end passé dans la maison familiale, je suis retombé sur les boites contenant mélangées, les pièces de mes anciens LEGO. C’est bien simple, de 1986 a 1990, je passais mon temps à jouer avec ces trucs (et un peu de G.I. Joe c’est vrai …): Noël et anniversaire, c’était un LEGO.

Cependant, j’ai rencontré un problème de taille: l’absence de notices ! Pas de panique, un coup de ternet et rapidement, la découverte d’un site extraordinaire brickfactory, répertoriant par modèle, la photo et le guide de montage. Une machine à remonter le temps ce site ! J’en ai eu presque la larme à l’oeil.

Pour la faire courte, (1) du tri, (2) du rapatriement desdites boites dans ma home sweet home, (3) du temps, beaucoup de temps sur les modèles Technic et enfin (4) , sous le regard ébahi de ma petite et au grand désespoir de mon épouse, de la satisfaction, de l’émotion lors des premiers tours de manivelles de mon magnifique camion grue « Salvage Hoist » ref. 8854 (cadeau de Noël 1989).

Et rapidement, les set que j’ai réussi a compléter:

La grue de l’« Universal Set Pneumatic » ref.8044 de 1989

L’hélicoptère « Sky Patrol » ref.8825 de 1990

La moto « Dirt Bike » ref.8810 de 1991

Et comme décidément, les bonnes habitudes ne se perdent pas:

Le buggy made in bibi de 2010.

Bon, voilà pour ce petit coup de vintage. Allez, j’vous laisse et vais reprendre une vie normale, histoire d’éviter le divorce !

Oldies – iMac G4 « Tournesol »

Et un nouvel iMac, un !

L’un de mes proches s’étant récemment étonné de voir des iMac en expo dans mon bureau, il m’a raconté en avoir vu d’identiques et d’autres du « même type » remisés depuis plusieurs années en un lieu qu’il lui arrive de fréquenter. Après l’avoir écouté me décrire ces machines, j’ai eu la conviction qu’une partie de ces dernières était des iMac G4, les fameux « Tournesol », la deuxième génération d’iMac dotée d’écran TFT et non plus de CRT comme les G3.

Quelques mois plus tard, me voilà l’heureux possesseur d’un exemplaire de première génération, un iMac G4 de 700 MHz doté d’un écran de 15 pouces. Cette fois ci, la machine n’était pas en super état. 5 années passées dans un sous sol après 2-3 années d’usage intensif ça laisse des traces ! Mais ne soyons pas difficile, cet iMac n’a rien couté :-).

Au final, une frayeur (son état à son arrivée), un soulagement (une fois une barrette mémoire insérée il a démarré – Yes !!! -), du bonheur (nettoyé à fond et mis a jour il a tourné parfaitement) et … une nouvelle frayeur, il ne démarre plus depuis ce matin !

J’ai une idée du problème : Récupéré sans la plaque permettant d’accéder à la carte mère (certainement démontée et non remontée par celui qui a pris sa RAM d’origine) et malgré le soin pris en le manipulant, j’ai certainement appuyé plusieurs fois par inadvertance sur le bouton permettant de réinitilaiser le PMU (Power management Unit) de la machine. A moins que ce ne soit la pile qui soit naze, ou plus grave … . Si vous avez des conseils, je suis à l’écoute.

Il n’empêche que je suis particulièrement heureux de posséder enfin une telle machine. Cet iMac me faisait baver lorsque je bossais à la Fnac (j’en ai même vendu !). Son incroyable design (clin d’oeil à la lampe/logo de Pixar ?) sa blancheur immaculée, et la sensation unique que procure encore le déplacement de son écran (le bras articulé est une merveille) font de cet ordinateur, un must have. Peut être le plus bel exemple, avec le Cube, de ce qu’Apple a à offrir à nos bureaux; une machine aussi belle qu’elle est utile.

Beaucoup trouvent saugrenue l’idée de collectionner des « ordinateurs » … jusqu’à ce qu’ils voient à quel point ces objets sont beaux et trouve leur place comme ornementation sur une étagère. Et puis c’est aussi ça une déco de Geek ;-).

Oldies – iMac Bondi blue & Graphite

Un article un peu différent sur Retroblog aujourd’hui, consacré à l’iMac, objet étonnant qui a marqué la fin 90.

Considéré par beaucoup (et par moi aussi ;-)) comme révolutionnaire, Apple présente en mai 1998 le nouveau Macintosh, le célèbre iMac.

Ce qui frappe d’emblée c’est son extraordinaire design, merveille de compacité. Jonathan Ive, son designer (et celui de tout la gamme Apple qui suivra …), a su s’affranchir de la contrainte que représentait le tube cathodique en façonnant le dessin acidulé de sa machine autour de ce même tube.

Véritable ovni pour l’époque, avouons que son aspect reste encore aujourd’hui étonnament moderne. Personnellement je suis fan de cet iMac depuis sa découverte et je me souviens à quel point son aspect m’avait marqué, il y a 12 ans maintenant … J’en possède deux aujourd’hui:

Un Bondi Blue d’origine en état neuf. Le Bondi Blue est celui présenté en mai 98. Pour l’avoir démonte à deux reprises, je confirme l’excellence des plastique utilisés et constate que ces derniers n’ont pas jaunies à ce jour, preuve d’une qualité de plastique exemplaire. Avec son corps translucide bleu/vert, son écran 15 pouces, son lecteur de CD, ses deux ports USB (innovation pour l’époque) et son port ethernet, sa dotation s’avère complète même si la navigation web reste une gageure sur ce système (Opera chez moi, sous OS9). Cependant son G3 cadencé à 233Mhz l’handicape considérablement aujourd’hui. Direction étagère donc !

Et … depuis vendredi, un DV Special Edition. J’avais le premier, j’ai le dernier de cette génération d’iMac. Toujours un G3 mais cette fois-ci cadencé à 500 Mhz (OSX Panther va donc pouvoir tourner). Sur cette version spéciale, il y a deux port firewire un lecteur de DVD de type “mange disque” et le couple clavier/souris qui équipera les Power Mac de l’époque, absolument magnifique grâce à l’utilisation de la transparence.

La transparence est d’ailleurs le plus marquant de ce modèle dont la conception est bien différente du premier. Ici dans sa déclinaison graphite (la plus belle ;-)), l’iMac dévoile l’intégralité de son intérieur, et perso, j’adore ça !

Le mien est là encore dans un état irreprochable. Pour l’anecdote, le vendeur me l’a cédé 20 euros !!!!! (l’ignorant). Il était plein de poussière; mais un démontage/nettoyage complet lui a redonné toute sa superbe. Celui-là risque de retrouver une nouvelle jeunesse.

Histoire de se remémorer le moment, replongez-vous dans sa présentation de l’époque (même si les caractéristiques techniques devraient vous faire sourire :-), 12 ans …)

La p’tite pub du Bondi Blue et …

… la p’tite pub du Graphite.

Bon vivement 2030, que je me dégotte un iPad pour 10 euros 😉

___________________________

Update 01/06/10: Après ajout d’une barrette de 128 Mo SDRAM PC100 qui trainait, le Graphite affiche désormais 256 (petits) Mo et vient de se doter de l’OS X 10.3 Panther. Et bien il tourne impec !

Par contre armez-vous de patience si vous voulez upgrader une telle machine: 1. Passer de OS 9 à OS 9.1 – 2. Mettre à jour son firmware – 3. Trouver son OS, le graver, l’installer et tout mettre à jour. Mon conseil: ne graver votre .dmg qu’avec l’utilitaire de disque sans le monter; à défaut, votre disque ne bootera pas sur l’iMac (4 CD morts dans cette opération).

Oldies #7 – Slot SNK MV-1FZ

Ca y est, le voilà enfin ce slot MVS MV-1FZ,

Envoyé avec beaucoup de soin, je remercie encore une fois mon vendeur. Le slot est en bel état, la carcasse en plastique est un peu rayée car d’aspect brillant. En même temps, un slot n’est pas vraiment fait pour être visible …

A part vous montrer les photos habituelles, je ne peux pas vous donner mes impressions car je n’ai commandé mon Supergun que très récemment. D’ailleurs, j’ai (pour le moment ;-)) abandonné l’idée de faire consoliser le tout et me suis tourné vers une alimentation adaptée à l’arcade délivrant du 5 volts trouvée sur Smallcab. N’empêche que je le verrai bien dans une boite en plexiglas …

Comme prévu, le slot était accompagné de Fatal Fury 2, et Metal Slug.

La suite dès la récéption du Vogatek MK III.

Guardian Heroes (Saturn)

Je suis triste … Aujourd’hui  je m’attendais à recevoir mon slot MVS, mais aujourd’hui … c’est férié 🙁 (un samedi en plus pfff…).

Pas grave, du coup j’apprécierai plus mon lundi. Le truc c’est que je voulais poster mon déballage, mais bon, de toute façon je n’aurais pas pu le tester sans Supergun.

A la place, je vais continuer de m’adonner au Guardian Heroes reçu cette semaine.  Voilà un jeu étonnant dont la réalisation fait honneur à la Saturn. Un jeu qui lorsqu’on le lance, nous retient manette en main jusqu’à ce que la réalité nous rappelle qu’il est de plus en plus difficile de se bloquer une heure en journée  – Voilà, voilà chérie, j’arrive ! -.

Vous l’aurez compris, mon temps libre m’est compté. Alors, plutôt que de disserter sur un jeu que je viens de commencer, je vais plutôt m’y remettre et vous renvoi vers d’autres, qui vous en parlerons bien mieux que moi.

J’ai découvert ces mecs récemment, leurs présentations sont très sympas …

… et pour ceux qui ne l’aurez pas déjà vu ;-), le Retro Game Test du jeu

La Neo Geo a 20 ans

Et oui,

20 ans aujourd’hui que cette merveille du jeu video est sortie …

J’ai vu ma première « en vraie »  cette année, le jour ou j’ai acheté (pour ses 10 ans) la coque bleue de ma Dreamcast à un collectionneur (si tu me lis, salut l’ami ;-)). Celle là, on peut dire qu’elle se mérite, même aujourd’hui.

Point de collection sérieuse sans une Neo Geo (à cartouche), mais est-ce bien raisonnable ?

Si vous deviez choisir entre une belle AES ou un slot MVS à consoliser, que préfereriez-vous ?

Quoi qu’il en soit, MVS ou AES, un joyeux anniversaire à toi, qui du haut de tes vingt ans, fais encore fantasmer nombre de trentenaires.

Il y en a même un qui ta dédié cette prière.

Oldies #6 – NEC Core Grafx

Qu’il est beau ce mois d’avril … Le Retro Game Day ce samedi et le week-end dernier, cette trouvaille.

Vu sur leboncoin.fr à moins de 30 euros, elle est finalement partie pour 10 de plus. Vu l’état, je suis aux anges. Bien qu’en loose, la console est dans un parfait état de conservation. Et vous allez rire, c’est la première Core Grafx que je touchais.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que sa taille est impressionnante. Elle est très petite et plutôt lourde. Le sentiment de qualité perçue est très marqué. Avec la Neo Geo CD, c’est la console de salon « retro » que je trouve la mieux finie.

Je ne vais pas vous faire l’historique de la PC Engine, pour cela je vous renvoi vers les mêmes liens que ceux que je vous conseillais à l’occasion de mon post de présentation de la PC Engine GT (mon tout premier post sur Retroblog ;-)). Donc direction les éditions Pix’N Love et commande de la Bible PC Engine …

Sinon concernant cette Core Grafx, c’est un modèle SODIPENG (distribué en France donc). Sortie en 1989, soit deux ans après la PC Engine première du nom (la blanche), ses principales modifications sont à la fois:

– esthétiques: avec de légères modifications de la coque : cerclage plus marqué, couleur gris foncé, écritures bleues et plus rouges,

– technique: avec un nouveau pad doté d’un autofire 3 positions (comme sur la future GT) et une prise vidéo AV en lieu et place de la prise antenne,

– marketing: dorénavant, la console se nomme « Core Grafx » pour mieux marquer le fait que la console se situe au coeur/noyau du système PC Engine, constitué d’une multitude d’accessoires dont le CD-Rom 2, le Super CD-Rom 2, l’Arcade Card, …

Concernant les spécificités de notre fameux modèle SODIPENG, rien de particulier si ce n’est la présence (dieu merci !) de l’Audio Video Plus, un adaptateur permettant de profiter de la qualité d’une connectique RGB sur nos téléviseurs (et ça marche impec !). La console est de plus modifiée, de nouveaux raccordement ont vraisemblablement fait leur apparition dans mon exemplaire, et ceci est je crois, l’apanage de tous les modèles distribués sur notre sol.

Cerise(s) sur le gâteau, mon vendeur cédait pour la quarantaine d’euros convenue, un pad et un quadrupleur SODIPENG (bah, pas beau :-(), cela pourra s’avérer utile en cas de visite …

… il cédait également un Doraemon – Nobita no Arabian Night (merci la Bible !) ainsi …

… qu’un Space Invaders (Yes !!!)

En plus de mon Cyber Core et de mon Street Fighter II’ Champion Edition, voila donc quelques HuCards me promettant de belles heures de retrogaming.

Prochaines recherches, un Super CD-Rom 2, quoiqu’un Avenue Pad 6 serait bien utile pour SFII’.

En tous cas, merci leboncoin, merci !

Oldies #5 – Neo Geo CD

La voilà enfin cette Neo Geo CD,

Commandée la semaine dernière sur un coup de tête pour un peu moins de 50 euros FDPI sur eBay, je l’ai reçu hier. Comme je vous l’expliquais dans mon précèdent post, la console était vendue « pour pièce » car le le vendeur n’avait ni manette, ni abaisseur de tension à 110 v pour la tester. Je l’ai acheté sans vraiment réfléchir et je croisais donc les doigts …

Concernant le vendeur, j’ai deux principaux griefs à son encontre. Le premier, son manque de communication (bien que ce dernier s’en soit excusé par la suite). Le second (et pas des moindres) la qualité de son emballage. C’est bien simple, en voyant la tête du colis, je m’attendais à retrouver la console en pièce ! L’emballage se réduisait à un carton souple de 2-3 mm d’épaisseur plus petit que la console elle même, cette dernière avait les côtés qui forçaient sur le carton ! Pas de mousse, pas de protection plastique, le transfo était posé sur le couvercle CD. Seul le scotch utilisé pour sceller l’emballage maintenait le tout ! Je n’ai pas fait de photos de l’emballage, trop flippé de voir l’état de la console.

Une fois la console déballée, je peux dire que cette dernière est une miraculée. Il faut dire que la qualité de l’ensemble est remarquable et que le plastique utilisé marque peu. La console faisait cependant un vilain bruit d’objet cassé (vous savez, ce bruit de d’éléments qui se déplace à l’intérieur …) Après un démontage en règle, je constate que les pattes de fixations avants (pour solidariser le dessus du dessous de la coque) ont été abimées et que le plastique a cassé à certains endroits. (trop fort serrage ? choc dans le voyage ?).

Quoiqu’il en soit, je vire les morceaux de plastique qui se baladent, je nettoie le tout en profondeur et je vérifie les différents points de contrôle tel que recommandé sur neogeocdworld. Je remonte le tout sans serrer et je constate 1: que la console est encore belle et 2: que la qualité d’assemblage est la meilleure vu à ce jour sur console.

Reste à savoir si elle fonctionne. En prévision, j’ai acheté un transformateur 220-110v chez Casto. Surprise (Yohan, j’ai lu ton email trop tard), la fiche UK du transo ne passe pas, il me faut brancher un adaptateur de prise UK vers EUR. Frileux, je raccorde la console en S-Video à mon téléviseur et l’allume …

Alléluia, elle fonctionne. Elle affiche un truc en japonais, j’insère le CD du Fatal Fury 3 vendu avec la console et le disque se lance. Bon ok je suis immédiatement bloqué faute de pouvoir appuyer sur START (pas de pad …), mais la console s’allume et prends le disque. C’est cool !

Cette fois, je vais pouvoir me commander un pad (ou un stick je sais pas) et pouvoir enfin la tester. Si vous avez des bon plans pour trouver une manette à moindre frais, je suis preneur.

Voilà pour cette console qui revient de loin !

Je remercie tout particulièrement La Poste pour ne pas avoir exploser le contenu du carton (papier ?) d’emballage. Une honte cet emballage, n’importe quoi …

A bientôt.

Achats – Virtua Gun (Saturn) & Light Gun (Dreamcast)

Une période SEGA donc, et une envie « plus forte que moi » de compléter ma collection.

Cela faisait bien longtemps que je m’étais plus essayé au jeux de shoot sur console, la faute à une TV 100 Hz, puis un projecteur rendant tous deux impossible les visés optiques.

Deux transactions eBay et deux produits impeccables. Merci à Street-Of-Game et Geek-Media (le dernier était proche de mon domicile, ce qui m’a permit de faire quelques économies et de rencontrer le vendeur, très sympa).

Craquage numéro 1 (SEGA Saturn): Virtua Gun (en boite) + Virtua Cop 2 NTSC JAP.

Virtua Cop 2 à un peu vieilli, mais il est toujours aussi fun. Le Gun est parfait: pas trop lourd, sa prise en main est agréable, la finition est bonne et il semble particulièrement robuste.

Craquage numéro 2 (SEGA Dreamcast): Pack Light Gun + House of the Dead 2 NTSC JAP.

House of the Dead 2 est un pu***n de jeu ! On y a joué avec un ami toute le soirée d’hier. L’un au Stick, l’autre au Gun. On s’est éclaté (j’ai mal au bras …). Le jeu n’a pas pris une ride et une fois que l’on commence une partie, il est impossible de décrocher. Le Gun est de très bonne qualité. La course de la gâchette est plus courte que celle du Virtua Gun, ce qui le rend à mes yeux plus agréable à utiliser. On peut enfin lui adjoindre un pack vibration. Ca le déséquilibre un peu mais on gagne en sensations.

Aujourd’hui on trouve ces objets pour quelques (dizaines) euros sur la toile … Et vu le plaisir qu’ils procurent, on aurait tort de s’en priver.

Saturn PAL – Switch 50Hz/60Hz

Ce soir, je me suis remis au fer à souder …

Non parce que c’est bien beau de se commander des jeux JAP/NTSC pour Saturn, mais si cette dernière est incapable de les lire cela ne sert pas à grand chose !

Après avoir déterminé la version de ma Saturn PAL sur le site de ce cher Darius (une 1.3, c’est à dire une version à boutons ovales avec une carte mère identique aux version 2 à bouton ronds), et lu les quelques informations relatives à cette version, j’ai eu confirmation que ce modèle était très facilement switchable.

Une lecture attentive du tutoriel de Segakore me permis d’adapter le switch grâce auquel mon modèle PAL est dorénavant compatible NTSC sur demande.

Après 4 petites soudures directement faites en passant par la trappe arrière de la Saturn (et sans démonter la coque !), je suis très satisfait du résultat. Et les paramètres systèmes de la Saturn me confirment bien le passage en NTSC.

Un p’tit trou plus tard, voilà le résultat :

Voilà, je suis très content de moi ! Il ne reste plus qu’a (enfin) recevoir l’Action Replay 4Mo commandé sur Play-Asia (lien dans la rubrique « Commercial » colonne de gauche) pour pouvoir essayer mon Panzer Dragoon Zwei JAP.

A+