RetroMemory #4 – Night Trap

Et oui, vous avez bien lu, « Nigh Trap », LE jeu du Mega CD qui, avec Dune (je n’avais vu que l’intro …), Road Avenger et Silpheed, me faisait rêver de posséder le support.

J’ai un moment cherché ce titre puis l’ai un peu oublié, jusqu’à ce que je tombe sur cet excellent article signé « BigBossFF ». Coup de bol, 5 min après sa lecture, je repérai une vente de titres Mega CD sur leboncoin. 2 jours plus tard et 20 euros en moins, les deux versions PAL (FR et EUR) de Night Trap étaient mienne.

Plutôt que de vous refaire l’historique de ce cultissime titre de Sega, l’article de notre ami  Gamekulteur le fait très bien, je me suis dit qu’un peu de archéoretrologie serait finalement plus sympa. Et comme le dos de la jaquette FR reprenait un extrait de la critique faite à l’époque par Joypad (mai 1994), je vous ai reproduit cette dernière.

Joypad 031 - Page 124 (1994-05)

Joypad 031 - Page 125 (1994-05)-1

En ce qui me concerne, les impressions sont très bonnes, mais en même temps, voilà des lustres que j’ai perdu toute objectivité concernant le Mega CD … La qualification de « Nanard » utilisé par la quasi totalité des joueurs s’étant exprimé sur le titre est justifiée. Pour avoir testé la version originale et la version doublée français, je confirme que la localisation des dialogues de cette dernière démultiplie l’effet comique ! Comme d’autres titres Mega CD en « Full Motion Video », la qualité du rendu est plutôt mauvaise – ça pique les yeux – , c’est équivalent à Sewer Shark et Ground Zero Texas (un fabuleux nanard aussi celui là !). Vu le rendu, la qualité du jeu d’acteur et des doublages, on se croirait un peu devant RTL9 à 23h00 sur une TV 36 cm (et avec une mauvaise réception hertzienne …).

Il n’empêche que je suis bien heureux d’avoir (enfin) dégotté ce titre. Il me tarde de le montrer à de plus jeunes joueurs, histoire de leur prouver que le film interactif n’est pas né avec Heavy Rain (même s’il n’est pas non plus né avec Night Trap). Remarquez que je prends un risque : avec ce jeu, ils vont bien se foutre de moi et de mon bidule aux deux alimentations, mais bon, quand on aime …

Pour les plus curieux d’entre vous, je conseille aussi le très complet article de grospixels.com, j’y ai notamment appris que « Double Switch » était la quasi-suite de Night Trap. Je vous renvoi enfin à cet article du même numéro de Joypad, lequel revient sur la polémique américaine ayant un temps menacé la commercialisation du titre, vraisemblablement à l’origine de la création de l’ESRB, organisme de contrôle et d’évaluation de l’âge conseillé pour la pratique du jeu vidéo aux US (l’équivalent de notre PEGI).

Capture d’écran 2010-12-15 à 13.22.41

RetroMemory #3 – Les émissions TV de jeux vidéos

Hello chers amis nostalgeeks,
_
Voilà un p’tit moment maintenant que je me suis régalé avec les pages de la publication d’Olivier Richard et Alain Kahn, Les chroniques de Player One. Cette lecture, en plus de nous replonger dans les arcanes du Player One papier et de la presse jeux vidéo en général, revient longuement sur l’avénement des émissions de télévision consacrées à notre média favori.
_
Ces émissions m’ont profondément marquées, surtout celles de 1989 à 1999, 10 années bénies pour notre passion les amis …
_
  • Pixi Foly (1983-1984) – TF1

Ok, celle là j’ai fatalement du la voir, vu le temps que je passais scotché devant le téléviseur, mais j’avoue ne plus m’en souvenir. Je la considère donc, en ce qui me concerne, mineure. Diffusée chaque mercredi sur TF1 dans l’émission Vitamine, ce programme est considéré  comme la première émission entièrement consacré aux jeux vidéo. Lesquels jeux n’étaient pas testés, mais servaient de décor à l’histoire de l’émission. Les incrustations piquent les yeux, faites attention ! On doit ce premier rendez-vous à monsieur Jean-Michel Blottière (le monsieur,Tilt, Consoles +, Micro Kids, et accessoirement, meilleur ami d’Alain Huyges Lacourt ;-)). Pour ceux qui veulent tenter l’expérience, c’est ici.

  • Mini Journal de Patrice Drevet (1984-1985) – France 3

Dans la famille Drevet, je demande le père, animateur culte (votre serviteur était membre du Club Ast3naute), il présenta cette seconde émission, la première à tester des jeux. Allez, un p’tit extrait :

  • Drevet vend la mèche (1989-1990) – France 3

Toujours notre bien aimé Drevet père, qui avant de présenter la météo était décidément un précurseur de la démocratisation des jeux vidéos dans notre beau pays. A noté que son fils, Cyril, avait déjà commencé à travailler à cette émission, en coulisse … Je n’ai pas trouvé d’extraits à part celui de cette page, qui ne traite malheureusement pas de jeux vidéo, mais qui vaut largement le détour, surtout si l’on pense à ce festival de Cannes 2010 ;-)

  • Micro Kids (1991-1997) – France 3

Emission culte du dimanche matin, retour de Jean-Michel Blottière à la télé, l’émission traitait de l’actualité des jeux vidéo sur consoles et ordinateurs de l’époque. Et à propos de PC, savourez cet extrait consacré au grand Eric Chahy, lequel revient sur l’extraordinaire Another World:

On retiendra ces reportages sur les jeux vidéos et leurs métiers, les concours qui opposaient deux équipes de gamins (s’affrontant entre autres sur Megadrive ou Neo Geo !) et plus généralement sonstyle très didactique et formel, style auquel s’opposera bientôt mon émission préférée …

  • Televisator 2 (1993-1994) – France 2

Ah Televisator  -T2-, ça déboitait, tout Player One dans ta télé, avec des génériques d’introduction où une rango éclatait un pot  terre (?!) sous des mélopées rocks. Trop cool! Et ce Crevette qui portait des casquettes US (et oui, j’ai eu la mienne aussi …) et incarnait le boss final des compétitions de Virtua Racing qui l’opposaient à des minots. Bien que j’avais déjà fait un montage de l’émission pour mon RetroMemory consacré Starwing, je vous propose cette fois ce morceau d’émission consacré à la PC-Engine, particulièrement intéressant encore aujourd’hui:

  • Player One (1994-1995) – MCM

Emission diffusée sur la chaîne MCM, on y retrouvait une bonne partie de l’équipe de T2, sans Crevette cette fois, partit (Dieu que c’est douloureux …) travailler avec Jack, Pat et Corb … Je n’ai pas réussi à me procurer des images de cette émission, alors si vous avez des VHS qui trainent, n’hésitez pas.

  • Game Zone, Level One, Memoire Vive (1998-2002) – Game One

Née des efforts conjoint de Canal+ et de certains de MCM, cette chaîne m’a pas mal marqué, du moins, jusqu’au départ de Marcus. Mes parents venaient de se payer CanalSat et je passais mes week-end d’alors à mater les rediffs de ses émissions. Aujourd’hui, cette chaîne est pour beaucoup considérée comme culte, surtout pour la génération Playstation. Rien à voir avec ce qu’elle est maintenant.

Histoire de se remémorer la crème de cette chaîne, rien ne vaut un p’tit Level One, consacré ici à monument, Shenmue:

Et depuis 2002 ? Bein pour moi, rien de marquant, et puis il y a le net surtout. Quoique NoLife TV semble aujourd’hui être la meilleure chaîne à proposer des émissions de qualité pour retrogamers (actuels ou en devenir ;-)).

Allez, A+

Sources: Abandonware-videos.orgLes archives de Game One

RetroMemory #2 – Silpheed

Un RetroMemory consacré au jeu Silpheed sur Mega-CD.

Shoot them up mythique du Mega-CD, ce titre développé par Game Arts constituait  à sa sortie en 1993, une véritable vitrine des capacités du lecteur CD de SEGA : Graphismes et cinématiques en 3D, musiques et voix de qualitée CD (enfin … normalement).

Avec un titre comme celui-ci, Game Arts permettait à SEGA de rivaliser avec le Starwing de Nintendo. Jetez donc un coup d’œil à cette preview du jeu (ça donnait vraiment envie …).

Shmup à scrolling vertical (avec un gros sprite en bas de l’écran et de tous petits pixels en haut), le jeu nous place aux commandes du Silpheed, vaisseau représenté en vue arrière (comme un starwing donc), lequel se manie aisément, même si ses possibilités de déplacement sont assez limitées comparé à son principal concurrent.

Plutôt traditionnel dans son approche du shmup, sa principale caractéristique reste son arrière-plan dont l’animation est foisonnante (apparitions de vaisseaux, de planètes, d’explosions, …). Les détails apportés au background renforcent ainsi l’immersion et participent grandement à l’intérêt du soft, lequel rappel fortement la série Battlestar Galactica.  Ce dernier point contrebalance en partie la qualité juste moyenne des ennemis. Ces derniers ne bénéficient pas d’un design travaillé et les boss de fin de niveaux sont loin d’être inoubliables.

Concernant l’armement, outre le double tir vertical immédiatement disponible, il sera possible de faire varier chacun des deux tirs (droite et gauche) à chaque nouveau stage, un second tir étant disponible dès le troisième niveau. Avec un total de 5 crédits et pas de sauvegarde, terminer les 11 niveaux nécessitera pas mal d’entraînement (je n’ai pas encore réussi à le finir). On se consolera en précisant que le Silpheed dispose d’un bouclier qui peut être rechargé pendant la partie (Ce n’est donc pas un R-Type …).

Notez enfin que Silpheed à connu une suite chez le même éditeur intitulé « Silpheed : The Lost Planet », disponible sur PS2. Concernant le jeu de Square Enix « Project Sylpheed » (oui, avec un « Y ») sur xbox 360 je ne sais pas si il y a un rapport avec le titre de Game Arts.

Pour conclure, et afin d’honorer ce jeu comme il le mérite, je vous ai préparé deux p’tites vidéos, lesquelles vous donneront un meilleur aperçu du titre.

A+

[PS: Concernant la modification de la prise péritel RVB de la Megadrive II mentionnée dans la vidéo, je vous renvoi vers le très bon article d’Obsolete-Tears (…) concernant le test de Road Avenger, le fameux « karkaradon » est en fait le bien connu « Hooper » ]

RetroMemory #1 – Starwing

Vous parler de StarFox (Starwing chez nous, la faute à un Starfox sorti en 1983 sur Atari 2600) c’est vous conter l’une de mes meilleures sensations de joueurs.

Starwing

A 14 ans, moi qui possédais une Megadrive je me souviens lire et relire son test dans un magazine (Consoles+ ci-dessous reproduit) et immédiatement implorer mes parents de revendre ma Sega (c’était un cadeau … pas facile à convaincre). La raison ? Il me fallait Starfox. Ca tourne sur Super Nes ? Ok, je veux une Super Nes … . Quelques semaines plus tard, me voilà l’heureux possesseur d’une Super Nintendo avec Street Fighter II et Starwing !!!

Retroblog - Starfox

Petit, il y avait deux trucs que j’adorais plus que tout : Star Wars et les Lego. Du coup, je reproduisais des X-Wing et des Tie Fighters en lego (et oui, je n’avais pas beaucoup d’amis …). Avec Starwing, j’avais enfin l’impression de le piloter le X-Wings (qui était en fait un Air-Wing).

Quand j’y repense, ce jeu était vraiment extra. Ce shoot spatial, sorti en 1994 nous faisait littéralement rentrer (et très tôt finalement) dans l’ère de la 3D. Bien qu’aujourd’hui ses quelques polygones affichés nous apparaissent pour le moins rudimentaires, pour y avoir rejouer en préparation de ce post, je me suis surpris à ne pas lâcher la manette avant un moment, preuve de ses extraordinaires qualités.

Avec sa puce accélératrice la « Super FX » développée par le studio Argaunaut et intégrée à la cartouche, la Super Nintendo pouvait en même temps gérer la 2D et la 3D, le tout (quasiment) sans ralentissements et avec des sprites conséquents !

Avec ses décors à tomber et sa musique typée « Space Opera » ce jeu est une pépite, toute console confondue. Pleine de surprise, cette cartouche bénéficie toujours aujourd’hui d’une grande rejouabilité (trou noir, warp zone, …)

Action frénétique et difficulté dosée, ennemis nombreux et variés, boss gigantesques et bruitages excellents, liberté de mouvement et maniabilité au top, Starwing demeure un jeu à part qui mérite une place d’honneur dans nos cœurs de (retro)gamers.

Cherchant à me replonger dans mes lectures adolescentes, j’ai consulté la fabuleuse base constituée pour nous, les nostalo-retrogamers, par les équipes de abandonware (magazines et vidéos). Un très bon article leur est d’ailleurs consacré dans le premier numéro de Pix’N Love.

Du coup, j’ai retrouvé l’article de Consoles + lu et relu à l’époque, ainsi que … le test Télévisator 2 de StarFox !

Au passage, j’ai cru comprendre que nous devrions retrouver Cyril Drevet sur Game Blog. Il devrait animer une émission avec AHL (le bon vieux temps quoi).

Pour finir, sachez que StarFox 2 quasi terminé a finalement été abandonné (au profit de Lylat Wars sur N64). Une version partiellement débugée peut facilement être dénichée. Certains auraient même des versions cartouches !