Retropub – SEGA se lâche au Royaume-Uni

A la recherche d’info sur le SEGA Control Stick, je suis tombé par (un heureux) hasard, sur des extraits de publicités diffusées dans un magazine britannique de BD pour adultes nommé Viz (ce dernier m’a d’ailleurs fait penser à notre Echo des Savanes).

Nous connaissons tous les publicités papiers et TV de SEGA dans les années 90, originales et matures. Souvenez vous des « SEGA c’est plus fort que toi » et autres « Genesis does what Nintendon’t ». Cependant nos amis (majeurs) anglais ont eu droit à une version sous acides du marketing de SEGA. Ici les plaisirs (et soulagements) procurés par la Megadrive et la Game Gear sont les principaux arguments mis en avant.

Les images pourraient suffire mais un soin tout particulier avait été apporté aux textes, j’ai donc tenté une traduction pour chaque pub.

Dans la catégorie onanisme

Quelque chose à faire avec vos mains qui ne vous rendra pas aveugle (marrant ça, en France ça rend sourd !)

Dorénavant, vous pouvez jouer seul (avec vous même …) pendant des heures grâce à la console portable couleur de SEGA. La qualité des jeux et de leur graphismes, équivalente à celle de l’arcade, ainsi que son écran retro-éclairé vous permettrons de (vous) tripoter dans le noir complet.

Et quand vous aurez besoin de souffler un peu et d’arrêter vos furieuses et rapides manipulations, vous pourrez transformer votre Game Gear en une télévision portable, via l’adaptateur SEGA TV (disponible bientôt). Ainsi reposé, vous pourrez appeler un(e) ami(e) pour un peu d’action en face à face (si tant est que l’un d’entre vous possède un câble de liaison !).

Elle saura (la Game Gear) répondre à vos fantasmes les plus fous, et pour 99£ seulement.

Plus vous jouez avec, plus dur cela devient.

Vous êtes assis là, les yeux rivés sur les animations. Des graphismes d’une qualité équivalente à celle de l’arcade. Tirant et serrant votre manche. Maintenant, vous respirer bruyamment, couvrant le son stéréo numérique. Maintenant vous tirez dans partout, dans tous les sens, mais ça ne sert plus à rien …. « GAME OVER ».

Dans la catégorie soulagement manuel (mais non sexuel …)

Durant les froides nuit d’hivers aucune autre activité que le défi offert par SEGA ne nécessite une tel niveau de précision dans la coordination de l’œil et de la main. Offrant un soulagement instantané pour tous les joueurs, qu’ils soient droitiers ou gauchers. La compétition distingue également les hommes des femmes, ces dernières pouvant éprouver des difficultés avec les niveaux plus exigeants. Ainsi, comme le dit l’iceberg à l’ours polaire, «go with the flow, but don’t eat that yellow snow» (laisse toi aller avec le courant, mais ne mange pas la neige jaune).

Pour en profiter, prenez de l’âge (AGES, anagramme de SEGA) (ou buvez sept pintes de bières)

Dans la catégorie « le choix est vite fait »

Quelle paire sera la plus grosse sur la plage cet été ?

Pour en profiter, prenez de l’âge (AGES, anagramme de SEGA) (ou choisissez SEGA)

Définitivement, ces pubs sont incroyables ! Machisme, sexisme, masturbation et alcool pour vendre des consoles ! Et moi qui pensais l’humour anglais plus subtile que le nôtre …

En finalisant mon article, je suis tombé sur le même, mais plus ancien ! L’antériorité jouant en ma défaveur, bravo à segashiro.com d’avoir levé le voile sur ce pan obscure et étonnant de la communication de SEGA au UK.

RetroPub – Super Nintendo #1

Quelques pubs, bien retro, celà faisait longtemps …

Seulement deux pubs, toutes deux dédiées à deux titres majeures de la Super Nintendo PAL/FR, Zelda III et Street Fighter II, mais quelles pubs !

Mine de rien, ces annonces tenaient sur 4 pages ! Dans l’ordre: la question, l’illustration en page double et le descriptif.

Player One: Novembre 1992

Player One: Octobre 1992

A propos, je recherche celle de F-Zero.

RetroPub – Game Gear & TurboGrafx 16

Toujours un RetroPub, cette fois-ci consacré, non plus aux annonces papiers, mais à leurs homologues vidéos. Et quelles vidéos les amis … Le type qui anime cette page YouTube à mis en ligne de véritables pépites pour nous les francophones.

Ces pubs qui sentent bon le sirop d’érable sont inédites chez nous (contrôle stricte de la pub comparative oblige). Je vous en ai séléctionné quatre, lesquelles sont consacrées à la TurboGrafx 16 (1990) et à  la Game Gear (1993).

Ah la TurboGrafx ! Le système de jeux vidéos superpuissant !

Bonk’s Adventure (PC Genjin)

La Game Gear n’a pas un écran qui attire les insectes …

… et n’a pas non plus un affichage couleur crème d’épinards :-)

RetroPub / Art Box – Konami (NES)

Voilà un p’tit moment que nous n’avions pas mis un peu de pub sur Retroblog. En parcourant un Player One, je suis tombé sur une publicité pour le Mission Impossible de Konami dont j’ai particulièrement apprécié le visuel. Possesseur d’une NES depuis peu, ma courte expérience des 8 bits c’est limitée à la Game Gear et j’avoue assez peu connaitre le catalogue Nintendo.

Publicité parue dans Player One de janvier 1992

Publicité parue dans Player One de décembre 1991

Après quelques recherches sur le net, j’ai été épaté par la qualité et la profusion des illustrations crayonnées des boitiers NES, et plus particulièrement ceux de Konami. C’est bien simple, ces derniers constituent des oeuvres à part entière. Ceux de  Gradius ou de The Adventures of Bayou Billy sont magnifiques.

Parti sur un RetroPub consacré à Konami, j’ai découvert le soin que cet éditeur portait aux illustrations de ses productions. La quasi-totalité de ses jeux de l’ère NES bénéficie de ce traitement artistique. Avec le recul, ces jaquettes ont vraiment un charme incroyable.

Le seul artiste dont j’ai trouvé l’identité est Bob Wakelin, créateur auquel Wikipedia associe la paternité de la jaquette de Contra. Si vous en connaissez d’autres, je suis preneur.

RetroVision – L’histoire de SNK

Bonjour à tous,

Je suis récemment tombé sur cette vidéo diffusée sur Youtube (en deux parties) retraçant l’histoire de Shin Nihon Kikaku (SNK), littéralement « le projet nouveau Japon », de sa création (1978) jusqu’à aujourd’hui avec SNK Playmore.

La première partie traite de la création de SNK et du phénomène Neo Geo. On peu y voir certains des titres historiques de la marque comme Ozma Wars (1978), le Vanguard de TOSE (1981) ou Ikari Warriors (1986) (dont son excellent portage sur NES), ainsi que la naissance quasi-conjointe du Multi Video System (MVS) à destination des salles de jeux et du fameux Arcade Entertainement System (AES) à destination des foyers (fortunés ;-)).

Autre intérêt de ce reportage, on y voit l’agressivité et le côté provoquant/mature des publicités U.S. de l’époque*, histoire de bien différencier l’AES de ses prétendus concurrents (Genesis/Megadrive et Super Famicom)

La deuxième partie revient sur les principaux déboires de SNK, lesquels commencèrent avec le raz de marée Street Fighter II de Capcom, l’éternel rival (dont je vous recommande vivement le récent podcast/dossier de Gameblog.fr), auquel SNK opposera Fatal Fury (Garou Densetsu), lequel sera suivi par d’extraordinaires jeux de bastons, dont les séries des King of Fighters et autres Art of Fighting. Elle revient également sur l’émergence des supports CD et le succès de la Playstation forçant SNK à sortir la version CD de son AES, la Neo Geo CDpremier échec :-( -, puis a se mettre à le 3D en arcade avec le system Hyper Neo Geo 64second échec -, ainsi que sur la tentative de SNK de se faire une place sur le marché des consoles portables avec la Neo Geo Pocketl’ultime échec ? -.

Le reste (dont le rachat par Aruze :-() s’intéresse au renouveau (attendu ?) de la marque avec SNK Playmore.

En attendant, saluons en cette période anniversaire, la mémoire de SNK, véritable usine à rêve de Geeks (des rêves en 2D bien sûr  …).

Pour plus d’info, je vous renvoi aux très bon article de planetemu.net ou encore vers d’autres sites dont neogeofans.com ou celui consacré au Neo Geo Museum .

____________________________________________________

* Comme on aime les RetroPub sur Retroblog :

SNK - Pub #1

Hum … Pub pour Cyber Lip (ça ne s’invente pas !). Observez comme la composition des éléments à l’image est suggestive ;-). Pour le reste, pas très original, mais explicite et agressif juste ce qu’il faut :

SNK - Pub #2

SNK - Pub #3

RetroPub – PC Engine « SODIPENG »

Bonjour à tous,

Un deuxième RetroPub consacré à la PC Engine et plus particulièrement à la communication française de cette(ces) console(s).

Distribuée en France dès 1991 par la société  SODIPENG pour « Société Distributrice de la PC-Engine » , cette dernière n’a malheureusement pas réussie à imposer la PC Engine et ses différentes itérations sur notre sol. La faute à une communication  insuffisante ou approximative ? A vous de juger. En tous cas, les seules traces de publicités concernant la mythique console de NEC (et relevées par mes soins) ne durent que quelques mois, de 1990 à 1991.

Vous remarquerez que la communication s’est d’abord faite sur la Super Grafx et sur le CDRom2 avant de se recentrer sur la Core Grafx. De plus, il est étonnant de constater que SODIPENG semblait se positionner comme une marque, se substituant à NEC sur ses publicités. Il était en effet explicitement écrit SODIPENG PC ENGINE.

Publicité sur double page parue dans Joypad en octobre 91

Publicités parues dans Player One en novembre et décembre 1990

Publicités parues dans Player One en janvier 1990 et avril 1991

Publicités parues dans Player One en mai 1991 et juin 1991

Essentiellement connue à travers la Core Grafx (première évolution de la PC Engine), la PC Engine distribuée et modifiée par SODIPENG était dotée d’un boîtier appelé « AudioVideoPlus » lui permettant de fournir un signal RGB (Ce que permettait la version japonaise via l’ajout d’un accessoire dédié).

Plus d’infos sur la Core Grafx dès que j’arrive à m’en procurer une. Car je suis sur un coup les amis, le mois d’avril commence bien …

RetroPub – Megadrive + Mega CD

Un p’tit post pour commencer une nouvelle rubrique sur le blog, opportunément dénommée RetroPub.

Parce que ces pub qui pullulaient dans nos bon vieux mag de jeux vidéo et que nous redécouvrons aujourd’hui, sont autant d’occasions de nous remémorer ces jeux et consoles qui nous faisaient tant envie.

Une rubrique nostalgie que j’ai voulu thématique, et comme mes aspirations retro-videoludique du moment tournent autour de SEGA, commençons par la communication sur le couple [MEGADRIVE + MEGA CD] telle qu’elle pouvait être rencontrée à la sortie de l’accessoire qui nous promettait la claque interactive.

Dune:

Night Trap:

Tomcat Alley:

Sewer Shark:

En bonus, parce qu’on regardait aussi la télé à cette époque …