Techno – Câble RGB Neo Geo

Aujourd’hui, on va parler (une nouvelle fois) de … Neo Geo !

Bein oui, j’ai reçu hier le câble RGB (péritel RVB / RGB Scart) réalisé par la fine fleur des préparateurs/moddeurs français: Otaku’s Store.

Première impression: Comme attendu, c’est propre et costaud. De là à valoir la vingtaine d’euros demandée, cela reste relativement basique après tout. Mais quand on aime …

Si il y en a bien un qui a toujours été convaincu des bienfaits du signal RGB, à défaut d’YUV, c’est bien moi. Je ne compte plus la quantité d’adaptateurs péritel accumulés ces dernières années sur tous types de supports.

Cependant, j’ai eu matière à réfléchir avec cette fameuse Neo Geo AES

Mais commençons par les basiques. Au début, il y avait le signal composite (connecteur coaxial jaune). Bah ! C’est toujours moche, particulièrement l’affichage de couleur rouge, qui « bave » à tous les coups. Puis il y eut (bon, je ne sais pas si une chronologie est à respecter ;-)) le câble S-Video. Concernant ce dernier, bein … euh… c’est mieux, point. Jusqu’au jour où apparut le câble RGB, avec les signaux rouge vert et bleu parfaitement décomposés, permettant l’affichage de pixels plus « propres » sur nos bonnes vieilles TV cathodiques.

Petite illustration, ici avec la Neo Geo CD qui offre ces trois types de connexion:

Retroblog - Neo Geo RVB #2
Respectivement: Composite – S-Video – RGB (cliquez, image HD)

Résultat sans appel: sur Neo Geo CD, le RGB l’emporte haut la main. Par contre sur AES, je fût très surpris: Le RGB détaille plus les images, mais ce signal semble également « brûler les blancs », faisant perdre du contraste à l’image. Même certains éléments d’arrière plan ressortent moins bien qu’avec du composite !

Retroblog - Neo Geo RGB #6

Retroblog - Neo Geo RGB #7

Et oui, ça saute pas aux yeux ! La première image c’est du composite. Regardez le rouge de la bouée et le bleu de « Round« , ces couleurs ne sont pas nettes. la deuxième en revanche, c’est bien du RGB et pourtant, l’affichage semble plus clair. L’image est moins contrastée; elle donne l’impression d’un moindre détail. Un comble pour un signal RGB !!!

Retroblog - Neo Geo RVB #1
Composite à gauche, RGB à droite (même appareil photo, même exposition/sensibilté/ouverture).

Impossible qu’un éventuel défaut vienne du câble, l’image RGB est splendide sur Neo Geo CD. Mais alors, cela viendrait-il de l’AES ? Il semblerait que oui. D’après ce site, la série de ma console (AES n° 205277) n’est pas gâtée par son signal RGB :-(.

Pour les plus bricoleurs, il serait apparemment possible de brancher son AES en RGB via un câble Megadrive (SEGA). Il paraitrait qu’il faut forcer. Vu les différences, je ne tenterai pas.

Megadrive à gauche, Neo Geo à droite. CQFD.

Oldies #9 – Neo Geo AES (SNK)

Et voilà ! Elle est là chez moi, branchée sur ma télé cette fameuse Neo Geo AES.

L’attente fut relativement courte, la bête est arrivée vendredi dernier dans mon village, réceptionnée par ma gentille voisine, laquelle fût malheureusement obligée de verser 35 euros à Chronopost au titre d’un dédouanement correspondant à de la TVA (13 €) et à des frais de dossier (21 €). C’est du vol !!!

Bref, cela ne commençait donc pas très bien, mais voyons la suite.

Déballage fébrile, c’est un peu con à dire mais la console vient du Japon … , j’ai vérifié qu’elle était bien partie de Sapporo situé l’île d’Hokkaidö et pas plus bas ! (en même temps …). Emballage Impeccable, et contenu conforme au descriptif du vendeur. Boite, manette, notice, certificat, câble et adaptateur sont biens présents.

La console n’était pas très propre mais rien de rédhibitoire. Après un rapide essai et un nettoyage minutieux (comme d’hab !), j’ai donc eu le plaisir de m’adonner enfin à cette merveille.

Concernant le nettoyage, je n’ai pas démonté la console de peur de fusiller les patins en caoutchouc, seule la manette à été entièrement révisée et nettoyée.

Pour avoir démonter une paire de consoles et d’accessoires depuis près de deux ans, je vous confirme que c’est de la belle ouvrage. On comprend mieux pourquoi cette machine passe les années sans sourciller. Ce pad dispose de connectiques très propres et bien organisées.

Comme je l’expliquais précédemment, bien que je connaissais cette machine, mon premier contact avec cette dernière n’est très récent et je fus surpris de constater qu’une sortie casque avec volume était présente, à l’image de celle que l’on trouvait sur les premières Megadrive. J’avais occulté ce détail. Je ne l’ai pas encore essayé mais je doute qu’elle sorte du stéréo. La connectique fournie pour le raccordement à un écran est mono. En même temps, mon slot ne balance pas non plus de signal sur deux voies …

Concernant le hardware en général, il faut noter que le tout reste «basique» pour cette vingtenaire, pas de voyant de mise sous tension à l’image de celui que l’on trouve sur Neo geo CD par exemple. Mais c’est aussi ce qui fait sa robustesse. Pas de fioritures, juste de l’efficacité. Pour LA console des jeux bastons, on en attendait pas moins (ou plus).

Comme beaucoup, je la trouve magnifique, mais suis-je réellement objectif ? Sa relative rareté et son prix contribuent à n’en pas douter culte que nous sommes enclin à lui vouer. Car mine de rien, c’est quand même pas commun une Neo Geo !

Avec ma Neo Geo CD Top Loading et le slot que je compte consoliser sous peu, j’ai à disposition les trois versions de controller sortis, tous compatibles avec l’engin, dont deux stick originaux.

De gauche à droite: Le Neo Geo CD Joystick Controller (Pro) aussi appelé «Stick Haricot / Cacahouète» en raison de sa forme , le Neo Geo Pad et le stick original dont les boutons sont similaires au bouton Reset de l’AES.

Comme une console n’est rien sans un jeu, surtout une Neo Geo …, j’ai commandé un exemplaire du célèbre Samouraï Spirits (Samuraï Shodown aux US).

N’ayant que trop peu de recul pour vous parler du jeu, plutôt addictif et très bien animé, je vais plutôt m’attarder sur la taille de cette cartouche, et de toutes les autres «100 Mega Shock !», «Max 330 Mega» ou «Giga Power».

Ces cartouches annoncent clairement la couleur, elles sont énormes !!! Et leurs boites, les «Shock Box», le sont tout autant. On dirait des VHS 🙂

Et hop, un petit comparatif entre une cartouche d’AES, une cartouche de Megadrive et … une cartouche de Neo Geo Pocket (oui, monsieur à de l’humour !).

Bon j’vous laisse, je vais un peu titiller le monstre, et me mettre à économiser pour me payer un King Of Fighters 2001 (j’ai lu quelque part que ce jeu était à l’AES ce que Mario est à la NES ! C’est rigolo, non ?).

Bigger, Badder, Better !!!

Vous allez vous foutre de moi, mais mon premier contact « physique » avec la Neo Geo AES, c’était au Retro Game Day de cette année ! Et depuis, cette console me hante …

Vous qui l’avez approché, vous qui en possédez une, vous savez de quoi je parle. Ce n’est pas (ou plus) une histoire de puissance, nos PS3 ou nos 360 lui sont bien évidemment supérieures, nos PC émulent  à la perfection ses cartouches et concernant ces dernières, les versions MVS plus abordables moyennant l’acquisition d’un Supergun, offrent un rendu équivalent. Pourtant, le fait de voir cette merveille de sobriété (quelle classe ce système) dotée de sa gigantesque cartouche m’a retourné la tête.

Point de retrogaming sans son graal. Amoureux du hardware, j’ai réalisé qu’avec cette console, c’était moins le jeu qui me touchait que la machine qui le faisait tourner.

Si vous avez 30 ans et que vous achetiez la presse spécialisée au début des années 90, impossible de ne pas avoir rêver posséder cette machine ! On avait tous un copain qui avait un pote dont le père du cousin avait un jour ramené la console dans son salon … et on l’enviait, put*** ce qu’on l’enviait !

Alors que l’on jouait sur NES, Master SystemMegadrive ou Super NES avec un pad dans la main, certains jouaient, manette sur les genoux, avec l’équivalent de mon PEL !

Cette machine c’était du rêve les amis et d’une certaine manière ça l’est toujours … sauf que cette fois-ci, plus besoin de l’accord (et du portefeuille) de ses parents, il suffit juste de ne pas passer la transaction sur son compte joint 😉

Dans ma « wishlist » de gamin elle était ex aequo avec la PC Engine GT. Depuis, j’ai rajouté plein d’autres trucs dont une Nec Duo RX

Bref, déballage en règle de cette belle pièce et du Samurai Shodown qui l’accompagne dès son arrivée du Japon.

RetroVision – L’histoire de SNK

Bonjour à tous,

Je suis récemment tombé sur cette vidéo diffusée sur Youtube (en deux parties) retraçant l’histoire de Shin Nihon Kikaku (SNK), littéralement « le projet nouveau Japon », de sa création (1978) jusqu’à aujourd’hui avec SNK Playmore.

La première partie traite de la création de SNK et du phénomène Neo Geo. On peu y voir certains des titres historiques de la marque comme Ozma Wars (1978), le Vanguard de TOSE (1981) ou Ikari Warriors (1986) (dont son excellent portage sur NES), ainsi que la naissance quasi-conjointe du Multi Video System (MVS) à destination des salles de jeux et du fameux Arcade Entertainement System (AES) à destination des foyers (fortunés ;-)).

Autre intérêt de ce reportage, on y voit l’agressivité et le côté provoquant/mature des publicités U.S. de l’époque*, histoire de bien différencier l’AES de ses prétendus concurrents (Genesis/Megadrive et Super Famicom)

La deuxième partie revient sur les principaux déboires de SNK, lesquels commencèrent avec le raz de marée Street Fighter II de Capcom, l’éternel rival (dont je vous recommande vivement le récent podcast/dossier de Gameblog.fr), auquel SNK opposera Fatal Fury (Garou Densetsu), lequel sera suivi par d’extraordinaires jeux de bastons, dont les séries des King of Fighters et autres Art of Fighting. Elle revient également sur l’émergence des supports CD et le succès de la Playstation forçant SNK à sortir la version CD de son AES, la Neo Geo CDpremier échec 🙁 -, puis a se mettre à le 3D en arcade avec le system Hyper Neo Geo 64second échec -, ainsi que sur la tentative de SNK de se faire une place sur le marché des consoles portables avec la Neo Geo Pocketl’ultime échec ? -.

Le reste (dont le rachat par Aruze :-() s’intéresse au renouveau (attendu ?) de la marque avec SNK Playmore.

En attendant, saluons en cette période anniversaire, la mémoire de SNK, véritable usine à rêve de Geeks (des rêves en 2D bien sûr  …).

Pour plus d’info, je vous renvoi aux très bon article de planetemu.net ou encore vers d’autres sites dont neogeofans.com ou celui consacré au Neo Geo Museum .

____________________________________________________

* Comme on aime les RetroPub sur Retroblog :

SNK - Pub #1

Hum … Pub pour Cyber Lip (ça ne s’invente pas !). Observez comme la composition des éléments à l’image est suggestive ;-). Pour le reste, pas très original, mais explicite et agressif juste ce qu’il faut :

SNK - Pub #2

SNK - Pub #3

La Neo Geo a 20 ans

Et oui,

20 ans aujourd’hui que cette merveille du jeu video est sortie …

J’ai vu ma première « en vraie »  cette année, le jour ou j’ai acheté (pour ses 10 ans) la coque bleue de ma Dreamcast à un collectionneur (si tu me lis, salut l’ami ;-)). Celle là, on peut dire qu’elle se mérite, même aujourd’hui.

Point de collection sérieuse sans une Neo Geo (à cartouche), mais est-ce bien raisonnable ?

Si vous deviez choisir entre une belle AES ou un slot MVS à consoliser, que préfereriez-vous ?

Quoi qu’il en soit, MVS ou AES, un joyeux anniversaire à toi, qui du haut de tes vingt ans, fais encore fantasmer nombre de trentenaires.

Il y en a même un qui ta dédié cette prière.