Techno – PS2Jamma & Panel 1L7B

Il m’aura donc fallu un peu plus d’un mois pour enfin finaliser ce projet né du rachat d’une PS2 avec adaptateur HDD, à savoir; dédier une Playstation 2 à ma borne d’arcade.

Rappel des faits; grâce à l’exploit FreeMCBoot, il est possible de stocker des jeux PS2 sur un disque dur inséré dans sa console. Outre l’avantage de ne plus avoir à solliciter le lecteur optique, il est dorénavant possible à l’heureux possesseur de ce dispositif (moi !) de disposer de la fantastique ludothèque SHMUP NTSC qu’offre la console.

Immédiatement, j’ai fait le lien avec mon Astro City et me suis lancé dans l’aménagement de cette dernière.

Ledit aménagement a supposé; trouver un adaptateur pour raccorder ma console à l’Astro, dédier un panel au jeu console (avec le nombre adéquat de boutons), réaliser un Hack Pad et enfin, puisque j’ai bloqué sur les SHMUP verticaux, basculer l’Astro et pivoter son écran en mode «tate» (de loin la partie la plus difficile).

S’agissant du panel, j’ai eu longtemps hésité, prêt à en commander un neuf, sur les conseils avisés de l’ami Bababaloo (qui en a installé un magnifique). Finalement, j’en ai vu passé un sur un forum, j’ai opté pour la solution rapide & économique: Un panel «générique» River Service 1L7B qui m’a immédiatement intéressé pour ses deux boutons Player 1 & Player 2 parfaits pour les Start & Select, ainsi que son bouton de droite que je dédierai par la suite au bouton «home» des PS3 et Xbox 360.

Evidemment, le panel étant plutôt triste, j’ai récupéré ce que j’ai pu et installé 6 nouveaux Sanwa OBSF 30, 3 Seimitsu PS14D, une boule Seimitsu LB39 «Clear Smoke» et les bricoles qui vont bien pour câbler le tout. J’ai opté pour les 4 couleurs des Candy Cab SNK comme pour mon stick Mad Catz.

Pour raccorder le panel à ma borne, j’ai choisi de créer un Hack Pad déconnectable, aisément remplaçable par deux connecteurs AMP afin de maintenir la compatibilité du panel avec tout ce qui passe par le Jamma (MVS, CPS2, Saturn2Jamma et autres PCB). Comme à chaque fois que je bricole une manette, j’ai été cherché les plans pour câblage sur l’excellent Ultimate-Arcade-Station. Une fois mes câbles soudés sur la PCB de la manette PS1, j’ai remonté le tout dans sa coque transparente, finalement bien utile pour protéger mes soudures.

L’interface PS2Jamma, je l’ai trouvé sur eBay. Le vendeur l’avait mise en vente à ! Il n’a évidemment pas maintenu ce prix mais m’a accordé une remise significative …

Le système est très simple, il permet de raccorder un panel 2 joueurs aux 2 ports manettes, la console se connecte via le port vidéo et les câbles blanc & rouge permettent de lier l’alimentation de la borne au démarrage de la console. Enfin, les dipswitchs sont utiles pour qui souhaiterait rendre ce système utilisable à des fins commerciales. En effet le «timer» permet de «payer pour jouer». Heureusement, une fois désactivé aucun affichage parasite n’apparait sur l’écran.

A la façon de nos amis d’Arcade Forge, j’ai d’abords penser protéger la PCB via une plaque en plexiglas pour finalement me décider à fixer le système directement sur la console. Seule l’alimentation a été raccordée en direct, j’ai laissé le câble vidéo en «extérieur» pour plus facilement y brancher ma PS3 au besoin (non mais parce qu’un House of the Dead Overkill ça le fait !!!).

Ainsi équipé, l’insertion du système et on ne peut plus simple; (1) On fait la place pour la PS2 raccordée via le peigne Jamma (2) on branche la PS2 sur le 220v (3) on connecte le Hack Pad de son panel et (4) on allume sa borne !

Grâce au FreeMCBoot, et aux infos piochées sur le très intéressant Piafoland, j’ai chargé une version optimisée, via un éditeur hexadécimal, du portage PS2 de Dodonpachi Daioujou. En effet, comme certains autres titres typés arcade de la PS2, le SHMUP de Cave peut être adapté à un affichage 15 kHz ou «low-res» avec de belles scanlines, au plus proche de la PCB originale (que je n’ai jamais vu tourner …).

Qui dit SHMUP dit shoot horizontaux et … verticaux ! Du coup, entre Homura, Raiden III, Mushihimesama, Ibara, Trizeal, Psyvariar, XII stag ou ce dernier Dodonpachi, j’ai tenté la rotation en mode tate de l’écran. Pas facile à réaliser seul, j’ai pris le parti de coucher la borne sur le dos pour y parvenir. Après tout, je l’avais déjà complètement démonté pour la hisser sous les combles.

Le résultat avec le panel 1L7B me plait énormément (pour le moment). De plus,  les possibiltés offertes par ce type de montage et sa compatibilité PS1/PS2/PS3 sont extraordinaires. Seul regret, ne pas avoir d’écran tri-fréquences dans l’Astro City. Mais pour avoir lancer Street Fighter IV et d’autres jeux « next gen », une fois la bonne résolution paramètrée, le rendu est tout a fait satisfaisant.

Petit update pour ceux qui m’ont demandé ce que mode « tate » signifiait …

L’Astro City autorise la rotation (difficile) de son écran pour le passer du mode « yoko » traditionnel au mode « tate » (littéralement « debout ») adapté à certains shooters.

Le petit tuto de Gojiren (Neo-Geo Fan) pour plus de précisions

Arcade – Astro City (SEGA)

Un nouveau billet après deux mois de blackout, mais quel billet les amis, un billet qui fait écho à mon acte manqué de l’année passée, consacré à l’arrivée cet été d’une nouvelle venue au sein de ma ‘tite collection; une (magnifique) borne d’arcade japonaise ou Candy Cab modèle Astro City de SEGA.

L’arcade me tente depuis un moment et même si je maitrise très mal le sujet à cette heure, les conseils de Yohan de Geek Vintage et la lecture (entre autres …) des blogs de Bababaloo et Neocalimero m’ont (1) incité à franchir le pas et (2) donner une furieuse envie de m’investir dans cet univers que je n’ai que très peu côtoyé étant enfant, récemment découvert via La Neo Geo et le système MVS. Comme prévu, celui qui goute à l’arcade à difficilement envie de lâcher son stick (et vous n’imaginez pas à quel point !).

A la base, tout part de Yohan qui me rencarde sur un plan pour une New Astro City ou «NAC» (1600 km A/R Ouch !). Loin, mais l’occasion de rencontrer IRL mon ami et du coup, je me documente … Puis je tombe sur ce topic sur Neo-Arcadia que je vous invite vivement à lire dans la rubrique «Poubelle» du forum (vous me comprendrez). Au final, je me farci un petit Road Trip accompagné de l’inénarrable Chocoringo direction Paris-Charenton.

Une grosse frayeur et 45 minutes d’attente plus tard, la borne était bien là, fidèle à sa description. Test, emballage, arrimage et poignées de main, nous voilà reparti.

6 heures de route et un coup de bol monstrueux (si si, lisez le topic de Neo-Arcadia) auront donc suffit pour faire de cette arlésienne une réalité.

La borne aura donc attendue un mois dans mon garage avec un démontage et nettoyage progressif (le temps que je remplisse mes obligations de carreleur amateur) jusqu’à dimanche dernier, jour J pour le désossage / ré-assemblage complet de la belle, histoire de lui faire gravir les escaliers menant à l’étroit troisième étage de ma (vieille) maison.

Au final, de la sueur, un début de lumbago, beaucoup de produit nettoyant et deux vis foirées récupérées à la lime, pour finalement jouir dans mon antre de cette icône de l’arcade (onanisme vidéoludique).

A l’image de l’excellent travail effectué par Yohan sur sa NAC, je pensais moi aussi m’atteler aux travaux de ponçage et peinture de la borne dès son arrivée sauf que contre toute attente, la borne était (vu son prix) en parfait état. Cela aurait été du gâchis de virer ses stickers orignaux et autres références de fabrication pour un rendu à peine supérieur (et coût en peinture non négligeable).

Je ne l’aurai donc «que» nettoyé de fond en comble (mais vous le savez, c’est une de mes  passions), puis astiqué à coup de Pierre Blanche et de polish à voiture. Seules les portes en métal sont à terminer et peut-être à repeindre, on verra …

Faisons le tour de la belle. Outre son état esthétique plus que correct, son panel 6 boutons est dans un état neuf !

Seule touche perso, le remplacement des boules colorées par des versions translucides plus «candy» et attrayantes pour décider ma fille à une partie de Puzzle Bobble.

Principal regret, monnayeur et bac à pièces sont absents, remplacés par un bouton qui crédite (et comptabilise sur la borne) d’un simple appui les parties.

Marrant, mais moins fun que le fait d’insérer une vraie pièce. Certainement la seule modification que j’opérerai à terme pour cette Astro (quand je lâcherai le free play …).

Question écran, ce dernier est un Toshiba, propre et peu rayé. On m’avait alerté sur l’importance de son état et particulièrement de la course des potentiomètres histoire de connaitre l’état de son électronique, et bien tout me semble convenable. Je n’ y connais pas grand chose mais le rendu calibré via le Test Mode de mon Slot MVS est très satisfaisant. Pour les amateurs de scanlines, l’effet est garanti ! Pour avoir fait le test, entre l’image de ma TV CRT Sony via mon Supergun raccordé en RGB et l’image du 29 pouces de la borne, peu de différences sont notables, mis à part lesdites scanlines, bien plus marquées sur l’Astro.

Enfin, l’Astro n’était pas vendue seule. Mon sympathique vendeur m’a laissé un convertisseur 110-220v en boite, état neuf (une bonne cinquantaine d’euros d’économie) ainsi qu’une PCB très bon état, laquelle lui avait servi pour me faire tester la borne.

 

Concernant cette PCB, il s’agit d’un boot de jeu Cadillacs & Dinosaurs de Capcom. Bien que je pensais à l’origine vendre cette dernière pour récupérer quelques euros, je me suis pris d’affection pour cet excellent titre et pense finalement la garder un peu.

Impossible de me souvenir la série animé dont le jeu est tiré mais concernant ce dernier, le gameplay est accrocheur et les sprites sont énormes. Un excellent Beat ‘Em All dont seul le son parfois saturé, semble me rappeler que j’ai ici à faire à une conversion (à moins que ce ne soit normal ?) 

Voilà, vous savez un peu près tout de «ma» borne et je sens que cette fin d’année va être riche de sensations en arcade car comme dit plus haut, une fois que l’on y a gouté …

Plus de photo en cliquant sur l’image ci-dessous.

J’oubliais, comme certains me l’ont demandé via Instagram, n’hésitez pas à télécharger les éléments suivants:

Pour l’Instruction Sheet de l’Astro, j’ai l’original sous un format The Gimp (j’avais pas Photoshop sous la main quand ça m’a pris !), mais ce dernier pèse près de 50 Mo … si le rendu .PNG est mauvais, envoyez moi un mail.

Pour le porte-clés, les références (prix et dimensions) sont disponibles chez Smallcab.