Achat – Shadow of the Beast (Lynx)

Voilà un jeu dont la réputation n’est plus à faire et qu’il me tardait d’essayer sur mon Atari Lynx II. Dénichée sur eBay pour une poignée d’euros, la cartouche est arrivée en boite scellée avec cellophane. Là encore, petit moment émotion pendant l’ouverture, 19 ans quand même …

Adaptation Lynx sortie trois ans après l’original (sur Amiga en 1989), ce Shadow of the Beast est, d’après mes petites recherches, considérée comme un must have de la portable.

Mélange entre plateforme, aventure et jeu de shoot, la première impression est très positive. Le jeu est beau, très beau même pour une portable de l’age de la Lynx. Ca scroll et ça zoom à gogo, les couleurs sont variées, les ennemis sont nombreux, graphiquement réussis et la musique, quoique trop répétitive, colle parfaitement à l’ambiance.

Cependant, j’ai trouvé le titre terriblement difficile. En effet, il faut sacrément s’accrocher pour avancer. Du die and retry pur jus, sans mémorisation du mouvement des ennemis et autres pièges qui parsèment l’aventure point de salut. Et s’il y a bien une chose dont je me rends compte en vieillissant, c’est que ma patience atteint (trop ?) vite ses limites.

Pour le moment j’avoue, je lâche l’affaire. Le jeu mérite que l’on s’accroche mais jouer sur Lynx est un supplice pour mes yeux habitués à la qualité (et au contraste …) de nos écrans actuels, le retrogaming a ses limites …

Shadow of the Beast - IllustrationFabuleuse illustration de Roger Dean (recardée sur le boitier de la version Lynx). Rien à voir avec le jeu mais ça claque !

Pour qui serait tenté, voilà une vidéo qui vous donnera une idée précise des qualités du titre sur émulateur. Attention, le rendu de la Lynx pourrait vous décevoir …

Ce titre est culte pour de nombreux joueurs, faut dire aussi que rares sont les consoles et autres systèmes qui lui ont échappé. Pour l’exhaustivité, allez donc faire un tour ici.

Oldies #8 – Atari Lynx II

La voilà donc cette fameuse Atari Lynx II.

Cette seconde version de la fameuse portable couleur développée par Epyx et commercialisée par Atari en 1991 se différencie de l’ancien modèle grâce à l’ajout de certaines  améliorations : grip en caoutchouc lui conférant un confort accru, forme plus … ramassée, témoin de mise sous tension, écran de meilleure qualité (le précédent ne devait vraiment pas être terrible !) et la possibilité de couper ce dernier à l’aide d’un bouton dédié.

Concernant le hardware de la machine, j’ai relu dans un vieux Player One (1992) que la particularité de cette portable 8 bits (avec coprocesseur 16 bits !!!), était de posséder un zoom hard, équivalent du fameux mode 7 de la Super Nintendo.

Particulièrement innovante, son écran offrait la possibilité à son possesseur de l’exploiter dans le sens de la hauteur ou de la largeur, avantage notable avec un titre comme Klax, voire d’inverser complétement son affichage, ideal pour les gauchers.

De mon point de vue de droitier, je trouve les boutons places trop haut (ou trop bas …) en position standart. C’est fatiguant lorsque que l’on joue un long moment. Autre point noir, la qualité de l’écran de 160×102 pixels qui en plus d’être limité à 16/4096 couleurs affichables, s’est avéré être terriblement terne. On est bien loin d’une PC Engine GT même si finalement, le rendu  reste très proche de celui d’une Game Gear.

Ah bah  oui, c’est gros … le Game Boy fait petit en comparaison (Game Gear au milieu)

Cette machine me faisait de l’oeil depuis un moment et je suis content de l’avoir trouvée neuve. Pour l’avoir pas mal utilisé ces derniers jours avec Batman Returns (et en attendant Shadow of the Beast), je ne saurais trop vous conseiller de passer à l’adaptateur secteur immédiatement (elle m’a tué 6 alcalines en moins de trois heures !) et de ne pas forcer sur le temps de jeu. J’ai joué une heure dans le noir est j’ai perdu deux dixièmes à chaque oeil !

Reléguer une GT au second plan … j’ai un peu honte là

Je découvre cette machine et suis à la recherche de bons jeux, si vous en avez à me conseiller je suis preneur. Je me souviens avoir lu dans Pix’N Love que bon nombre de développeurs continuaient à produire sur ce hardware et je sais que certains titres récents comme le fameux Zaku sont très réussis.

En bonus, et histoire de vous donner plus d’infos sur le Batman Returns fournis avec cette Lynx, je ne résiste pas à l’envie de diffuser ces deux tests de Crevette (Cyril Drevet) et AHL qui dans leur magazines respectifs, Player One et Joypad, avaient déjà à l’époque, des avis bien divergents (c’est le moins qu’on puisse dire … et cà n’a pas beaucoup changé !).

Où est mon Atari Lynx ? #2

Et oui, incroyable mais vrai !

Une énorme surprise m’attendait ce soir à mon domicile, l’Atari Lynx supposée perdue, objet de mon dernier post ( ci-dessous) est finalement arrivée à la bonne adresse ! Coïncidence, j’ai également reçu l’attestation du bureau de poste contacté samedi, laquelle indique que le colis est arrivé à Reims (51) le 22/12/10 puis réexpédié à Dieulouard (54) le 03/01/11, pour finalement attérir chez moi (57) aujourd’hui ?!

J’ai vraiment eu du bol que ce colis finisse par atterrir à la maison …

La voilà donc enfin cette Lynx II accompagnée de son Batman Returns. Pas de test dans ce post, ni de photos détaillées d’ailleurs, je vous réserve çà dès que je trouve plus de temps. Mais une chose est certaine, la console est bien neuve, elle est immaculée et je dois avouer avoir eu un peu d’émotion en la sortant de son emballage (18 ans quand même …).

Elle dort ce soir avec ses frères et soeurs en attendant de chauffer un peu mercredi.

Plus d’infos très bientôt. (N’empêche, je suis vraiment soulagé !)