Lecture – Pix’N Love #14

La dernière publication de nos Pixel Lovers préférés est sortie et croyez moi, elle vaut détour. Ne serait-ce que pour l’illustration de la couv’ ou le dossier de 16 pages consacré à l’excellentissime Another World du trop rare Eric Chahi, ce nouveau numéro de Pix’N Love est un grand cru !

Découvert dans sa version Megadrive il y a une quinzaine d’année (eh oui …), j’ai immédiatement adoré ce jeu, et pourtant, ça n’était pas ce qui se faisait de plus simple. Pour y avoir rejouer récemment, j’avoue avoir occulté beaucoup des difficultés du titre. Il fallait tout découvrir par soi même (pas de guide, peu d’indication), ne –surtout– pas se planter sous peine de tout recommencer et, souvenez de la maniabilité sur Megadrive, il fallait apprendre a se déplacer de façon quasi-millimétrée pour espérer progresser.

Mais au final, Another World m’a procuré un plaisir fou. La découverte de cet univers aussi inconnu pour le héros que pour le joueur, la richesse graphique, l’histoire et sa conclusion –énigmatique– , sans oublier cette intro toute « cinématographique » font d’Another World l’un de mes jeux préféré, peut-être même LE jeu avec lequel j’ai pris le plus de plaisir. C’est bien simple, depuis ce jeu, les titres sur lesquels je vais le plus accrocher  mélangeront l’immersion, l’aventure et le fantastique (Flashback sur SNES ou Metal Gear Solid sur PS1).

Avec la passionnante interview accompagnant ce numéro, Môsieur Chahi revient sur la génése de cette oeuvre unique et si personnelle qu’est Another Wolrd. Quand on pense qu’il l’a réalisé de A à Z, c’est encore incroyable aujourd’hui ! Pix’N Love nous à même ressorti les maquettes et autres croquis du maître pour illustrer son dossier, passionnant de bout en bout. Ca valait bien la Couverture.

Comme tout bon Pix’N Love, on y apprendra plein de truc extra, je retiendrai, le portrait de CoLD SToRAGE, les confidence du confident (?!) de Gunpei Yokoi, et la découverte du Beast Busters de SNK.

A propos, je ne suis toujours pas abonné car j’ai décidé, et j’espère que je ne suis pas le seul, de continuer à demander (haut et fort) au comptoir du Dock Games du coin, le dernier excellentissime et indispensable Pix’N Love ;-).

Bonus, déjà balancé ici, je vous remet une couche de cette interview made in Micro Kids d’Eric Chahi.

Lecture – IG Magazine #08

Une très bonne surprise cet IG Mag de mai/juin, d’autant plus qu’il est délicat pour la presse papier de justifier ses 6 à 9 euros alors que l’on dispose tous de l’internet et que de très bons sites spécialisés/généralistes nous abreuvent de critiques, de news et de dossiers sur le jeu vidéo.

Pourtant, cette publication de près de 300 pages justifie pleinement ses 8,50 euros. Elle prend le temps de l’analyse et propose beaucoup de thématiques, mélant abilement critiques de jeux récents (Alan Wake, Lost Planet 2, …), dossiers retro (Metal Slug, l’histoire du shmup, …) et entretiens avec ces hommes qui oeuvrent pour notre média favori (Eric Chahi, Daisuke Ishiwatari – créateur de l’excellent Guilty Gear, …).

Perso, je considère ce magazine comme le pendant papier d’un site comme Gameblog (dont les créateurs sont aussi rédacteurs d’ailleurs d’IG Mag). Les dossiers sont variés, sérieux et toujours documentés (même si un peu consensuel parfois). Le jeux vidéo y est abordé de façon très mature et réfléchie. Ce genre de publication, à l’image de celles de Pix’N Love pour le retro, colle bien à l’approche du média par des trentennaires pour lesquels la qualité du rédactionnel déculpabilise ces derniers de passer (aussi) du temps à lire le jeu vidéo.

Certains regretteront son approche newbie du shmup, mais moi qui ne suis pas spécialiste, j’ai aimé ce dossier et j’y ai trouvé de l’info.

L’article que je voulais faire sur Metal Slug ! Simple, clair et documenté (sniff …)