Oldies – iMac Bondi blue & Graphite

Un article un peu différent sur Retroblog aujourd’hui, consacré à l’iMac, objet étonnant qui a marqué la fin 90.

Considéré par beaucoup (et par moi aussi ;-)) comme révolutionnaire, Apple présente en mai 1998 le nouveau Macintosh, le célèbre iMac.

Ce qui frappe d’emblée c’est son extraordinaire design, merveille de compacité. Jonathan Ive, son designer (et celui de tout la gamme Apple qui suivra …), a su s’affranchir de la contrainte que représentait le tube cathodique en façonnant le dessin acidulé de sa machine autour de ce même tube.

Véritable ovni pour l’époque, avouons que son aspect reste encore aujourd’hui étonnament moderne. Personnellement je suis fan de cet iMac depuis sa découverte et je me souviens à quel point son aspect m’avait marqué, il y a 12 ans maintenant … J’en possède deux aujourd’hui:

Un Bondi Blue d’origine en état neuf. Le Bondi Blue est celui présenté en mai 98. Pour l’avoir démonte à deux reprises, je confirme l’excellence des plastique utilisés et constate que ces derniers n’ont pas jaunies à ce jour, preuve d’une qualité de plastique exemplaire. Avec son corps translucide bleu/vert, son écran 15 pouces, son lecteur de CD, ses deux ports USB (innovation pour l’époque) et son port ethernet, sa dotation s’avère complète même si la navigation web reste une gageure sur ce système (Opera chez moi, sous OS9). Cependant son G3 cadencé à 233Mhz l’handicape considérablement aujourd’hui. Direction étagère donc !

Et … depuis vendredi, un DV Special Edition. J’avais le premier, j’ai le dernier de cette génération d’iMac. Toujours un G3 mais cette fois-ci cadencé à 500 Mhz (OSX Panther va donc pouvoir tourner). Sur cette version spéciale, il y a deux port firewire un lecteur de DVD de type “mange disque” et le couple clavier/souris qui équipera les Power Mac de l’époque, absolument magnifique grâce à l’utilisation de la transparence.

La transparence est d’ailleurs le plus marquant de ce modèle dont la conception est bien différente du premier. Ici dans sa déclinaison graphite (la plus belle ;-)), l’iMac dévoile l’intégralité de son intérieur, et perso, j’adore ça !

Le mien est là encore dans un état irreprochable. Pour l’anecdote, le vendeur me l’a cédé 20 euros !!!!! (l’ignorant). Il était plein de poussière; mais un démontage/nettoyage complet lui a redonné toute sa superbe. Celui-là risque de retrouver une nouvelle jeunesse.

Histoire de se remémorer le moment, replongez-vous dans sa présentation de l’époque (même si les caractéristiques techniques devraient vous faire sourire :-), 12 ans …)

La p’tite pub du Bondi Blue et …

… la p’tite pub du Graphite.

Bon vivement 2030, que je me dégotte un iPad pour 10 euros 😉

___________________________

Update 01/06/10: Après ajout d’une barrette de 128 Mo SDRAM PC100 qui trainait, le Graphite affiche désormais 256 (petits) Mo et vient de se doter de l’OS X 10.3 Panther. Et bien il tourne impec !

Par contre armez-vous de patience si vous voulez upgrader une telle machine: 1. Passer de OS 9 à OS 9.1 – 2. Mettre à jour son firmware – 3. Trouver son OS, le graver, l’installer et tout mettre à jour. Mon conseil: ne graver votre .dmg qu’avec l’utilitaire de disque sans le monter; à défaut, votre disque ne bootera pas sur l’iMac (4 CD morts dans cette opération).