Arcade – Astro City (SEGA)

Un nouveau billet après deux mois de blackout, mais quel billet les amis, un billet qui fait écho à mon acte manqué de l’année passée, consacré à l’arrivée cet été d’une nouvelle venue au sein de ma ‘tite collection; une (magnifique) borne d’arcade japonaise ou Candy Cab modèle Astro City de SEGA.

L’arcade me tente depuis un moment et même si je maitrise très mal le sujet à cette heure, les conseils de Yohan de Geek Vintage et la lecture (entre autres …) des blogs de Bababaloo et Neocalimero m’ont (1) incité à franchir le pas et (2) donner une furieuse envie de m’investir dans cet univers que je n’ai que très peu côtoyé étant enfant, récemment découvert via La Neo Geo et le système MVS. Comme prévu, celui qui goute à l’arcade à difficilement envie de lâcher son stick (et vous n’imaginez pas à quel point !).

A la base, tout part de Yohan qui me rencarde sur un plan pour une New Astro City ou «NAC» (1600 km A/R Ouch !). Loin, mais l’occasion de rencontrer IRL mon ami et du coup, je me documente … Puis je tombe sur ce topic sur Neo-Arcadia que je vous invite vivement à lire dans la rubrique «Poubelle» du forum (vous me comprendrez). Au final, je me farci un petit Road Trip accompagné de l’inénarrable Chocoringo direction Paris-Charenton.

Une grosse frayeur et 45 minutes d’attente plus tard, la borne était bien là, fidèle à sa description. Test, emballage, arrimage et poignées de main, nous voilà reparti.

6 heures de route et un coup de bol monstrueux (si si, lisez le topic de Neo-Arcadia) auront donc suffit pour faire de cette arlésienne une réalité.

La borne aura donc attendue un mois dans mon garage avec un démontage et nettoyage progressif (le temps que je remplisse mes obligations de carreleur amateur) jusqu’à dimanche dernier, jour J pour le désossage / ré-assemblage complet de la belle, histoire de lui faire gravir les escaliers menant à l’étroit troisième étage de ma (vieille) maison.

Au final, de la sueur, un début de lumbago, beaucoup de produit nettoyant et deux vis foirées récupérées à la lime, pour finalement jouir dans mon antre de cette icône de l’arcade (onanisme vidéoludique).

A l’image de l’excellent travail effectué par Yohan sur sa NAC, je pensais moi aussi m’atteler aux travaux de ponçage et peinture de la borne dès son arrivée sauf que contre toute attente, la borne était (vu son prix) en parfait état. Cela aurait été du gâchis de virer ses stickers orignaux et autres références de fabrication pour un rendu à peine supérieur (et coût en peinture non négligeable).

Je ne l’aurai donc «que» nettoyé de fond en comble (mais vous le savez, c’est une de mes  passions), puis astiqué à coup de Pierre Blanche et de polish à voiture. Seules les portes en métal sont à terminer et peut-être à repeindre, on verra …

Faisons le tour de la belle. Outre son état esthétique plus que correct, son panel 6 boutons est dans un état neuf !

Seule touche perso, le remplacement des boules colorées par des versions translucides plus «candy» et attrayantes pour décider ma fille à une partie de Puzzle Bobble.

Principal regret, monnayeur et bac à pièces sont absents, remplacés par un bouton qui crédite (et comptabilise sur la borne) d’un simple appui les parties.

Marrant, mais moins fun que le fait d’insérer une vraie pièce. Certainement la seule modification que j’opérerai à terme pour cette Astro (quand je lâcherai le free play …).

Question écran, ce dernier est un Toshiba, propre et peu rayé. On m’avait alerté sur l’importance de son état et particulièrement de la course des potentiomètres histoire de connaitre l’état de son électronique, et bien tout me semble convenable. Je n’ y connais pas grand chose mais le rendu calibré via le Test Mode de mon Slot MVS est très satisfaisant. Pour les amateurs de scanlines, l’effet est garanti ! Pour avoir fait le test, entre l’image de ma TV CRT Sony via mon Supergun raccordé en RGB et l’image du 29 pouces de la borne, peu de différences sont notables, mis à part lesdites scanlines, bien plus marquées sur l’Astro.

Enfin, l’Astro n’était pas vendue seule. Mon sympathique vendeur m’a laissé un convertisseur 110-220v en boite, état neuf (une bonne cinquantaine d’euros d’économie) ainsi qu’une PCB très bon état, laquelle lui avait servi pour me faire tester la borne.

 

Concernant cette PCB, il s’agit d’un boot de jeu Cadillacs & Dinosaurs de Capcom. Bien que je pensais à l’origine vendre cette dernière pour récupérer quelques euros, je me suis pris d’affection pour cet excellent titre et pense finalement la garder un peu.

Impossible de me souvenir la série animé dont le jeu est tiré mais concernant ce dernier, le gameplay est accrocheur et les sprites sont énormes. Un excellent Beat ‘Em All dont seul le son parfois saturé, semble me rappeler que j’ai ici à faire à une conversion (à moins que ce ne soit normal ?) 

Voilà, vous savez un peu près tout de «ma» borne et je sens que cette fin d’année va être riche de sensations en arcade car comme dit plus haut, une fois que l’on y a gouté …

Plus de photo en cliquant sur l’image ci-dessous.

J’oubliais, comme certains me l’ont demandé via Instagram, n’hésitez pas à télécharger les éléments suivants:

Pour l’Instruction Sheet de l’Astro, j’ai l’original sous un format The Gimp (j’avais pas Photoshop sous la main quand ça m’a pris !), mais ce dernier pèse près de 50 Mo … si le rendu .PNG est mauvais, envoyez moi un mail.

Pour le porte-clés, les références (prix et dimensions) sont disponibles chez Smallcab.

 


Oldies – Neo Geo MVS Electrocoin 6 slots (SNK)

Cette fois, je crois que j’ai eu les yeux plus gros que le ventre ou du moins, réalisé un achat quelque peu déraisonné …

Alors que lorgnait sur cette borne, une Electrocoin MVS 6-slots (le modèle UK/EUR de borne d’arcade MVS dédiée) depuis le mois de mai, quelques échanges avec le vendeur m’avaient découragé de me lancer dans l’aventure d’une restauration jugée trop complexe.

Or, les récentes acquisitions de quelques amis et (surtout), la rénovation de la NAC de Yop (Geek-Vintage) m’ont décidé à franchir le pas. Concernant cette dernière, je me suis rendu compte que j’adorai suivre les différentes étapes de sa restauration et qu’à ce titre, entreprendre la restauration d’une borne bien vintage et vous la faire suivre sur le blog serait un beau challenge à relever, me contraignant au passage à assurer un suivi plus régulier du site.

Retroblog - Electrocoin SNK
Voilà à quoi devait (et devra …) ressembler la bêêêête

Bref,  les infos sur le monstre bien en tête, je me suis décidé à aller la voir hier matin, pas tout près d’ailleurs, je me suis en effet farci une petite centaine de kilomètres et ai même du quitter la France ;-).

D’après le vendeur, très sympa au passage (et qui possède une collection HALLUCINANTE de bornes), il y a un boulot de fou sur cette machine, il l’a déconseille au débutant (mon cas). Mais bon, à l’idée de voir ce joujou dans mon bureau j’ai été faible. Mais je le répète, est-ce bien raisonnable ? Je vous laisse juge.

Ce qu’il y a de bon:

  • Le look: c’est la borne d’arcade telle que je l’imagine et telle que je l’ai (trop rarement) rencontré gamin
  • Le meuble (complet) est bien conservé et le bois semble facile à rénover
  • Le port carte mémoire est encore présent
  • Le prix en l’état (encore que …)

Ce qu’il y a de moins bon (ou de mauvais quoi …):

  • Bein …euh … tout le reste :-(
  • L’écran est présent mais sans son châssis (à ce stade, c’est quasi rédhibitoire non ?)
  • La vitre du haut, fendue

  • L’absence de clés
  • L’absence de slot, et de MVS of course
  • Le panel qui est est en piteux état: rouille, cendriers, boutons carrés (?!), rivets, …

On ne peut pas dire qu’elle n’a pas été utilisée :-(

Alors, vous croyez au miracle ?

Si je m’applique et consacre du temps, beaucoup de temps, et un peu (beaucoup ?) d’euros, il y a moyen d’en tirer quelque chose non ?

Rendez-vous  pour l’enlèvement est pris fin août, après mes vacances. D’ici là, je dois trouver une place dans mon petit garage et commencer à faire chauffer les outils.

Retro Game Day 2011

Manifestation organisée par la joyeuse équipe aux manettes de Back In Toys (Forums / Retro Game Test / Actu Game Play …), cette deuxième (et dernière ?!)  Retro Game Day c’est donc tenue hier à Meulin. Destination la Talente et son magnifique bord de Marne pour Chocoringo et moi, soit près de 750 km A/R (ouch !), histoire de côtoyer du retrogamer passionné (pléonasme !) et quelques perles (retro)vidéoludiques.

Arrivée à 11h00, sous le soleil Mélunais, passage à l’entrée et déjà, la rencontre avec Florent Gorges, qui sans le savoir, nous avait accompagné pendant notre voyage grâce au très précieux podcast auquel il fut convié pour parler de la NES et du volume 3 de l’histoire de Nintendo chez Gameblog. Bref, j’arrive tout penaud devant le monsieur et lui demande de nous dédicacer les deux versions de la Bible 3 que je m’empresse d’attraper. Après quelques échanges, ce dernier acceptera de dédicacer également le 1er volume de la Bible, avec il me semble, un peu de réticence à l’idée de profaner la magnifique couverture, si ce n’est pas une preuve humilité ça ! Florent Gorges, tout comme Marc Pétronille (dont j’adore l’article/interview d’Eric Chahi sur Another World) sont à l’image de leurs travaux et vous savez le bien que j’en pense.

Anecdote: c’est Môsieur JM Destroy himself qui faisait l’encaissement, et croyez-moi, ça ne donnait pas envie de partir sans payer ;-).

Fin de matinée chargée, pleine de consoles que je connaissais par coeur «sur papier», mais que je n’avais approché: Virtua Boy, Vectrex, Jaguar, Twin Famicom, Supergrafx, et … Neo Geo AES ! Ah ce Windjammers …

L’après-midi fut l’occasion de s’adonner aux raretés/exclusivités conviées à l’événement dont le ressuscité Nightmare Busters sur … Super Nintendo ! (Encore bravo à Past Game Rebirth), le rarissime Mr. Splash sur Famicom, le tout récent Bang Busters sur AES ou bien encore Demon Front sur Arcade System.

Mais pour ne rien vous cacher, le vrai moment d’émotion de ma journée … attention: moment fanboy … fut la rencontre avec la team Player One réunie pour l’occasion, Wonder FRA, Matt Murdock et Crevette. Ces derniers ont eu la gentillesse de me dédicacer «les Chroniques de Player One» ramené pour l’occasion, et se sont montrés disponibles pour raconter quelques anecdotes de leur époque «presse papier». Mention spéciale à Wonder dont l’humour semble dévastateur et omniprésent. Je regrette juste d’avoir été si intimidé que les tonnes de trucs à demander à Cyril ne sont pas sorties. Pas facile d’éviter de faire lourdeau lorsque l’on rencontre celui que l’on crevait de défier à Virtua Racing étant môme !

Anecdote: lorsque je lui ai dit que certains exemplaires de Player One s’arrachaient en brocante, ce dernier s’est marré en constatant je cite «qu’ils avaient tous finis en brocante».

Ah quelle journée … ça valait vraiment le déplacement. Il y eu aussi ce «modding live» magistralement effectué par Josselin d’Otaku’s Store sur une PC Engine JAP qui reçue pour l’occasion, une magnifique sortie RGB. Je lui confierai mes consoles (ou un slot MVS …) les yeux fermés !

Bref que du bon, même si mon compère et moi sommes partis trop tôt. Bravo aux équipes organisatrices pour leur boulot. Un merci tout particulier à Wahwah et SgtToxic pour leur gentillesse et leur disponibilité. Je le répète, ça valait le détour, appartenir à une communauté aussi sympathique n’a pas de prix.

En espérant qu’il y en ai d’autres.

Loupign91 et Mikadotwix, ce fut un plaisir ;-)

Techno – Supergun Vogatek MVS v.1.0

Ah, il est enfin arrivé ce Supergun !

Ma première commande n’ayant (à ce jour), jamais été réceptionnée, Romeo (romeo@vogatek.com) créateur de ce supergun « lowcost » m’en a envoyé un second reçu ce samedi. J’ai du attendre une brocante faite hier pour trouver la prise au fomat ATX nécessaire à la connexion de mon alimentation 5v commandée chez Smallcab. Hier en fin d’après midi, j’ai eu la joie de voir le tout prendre vie, là sous mes yeux … He’s alive, aliiiiive !!!!!

Bon, je dois avouer m’être aidé des informations disponibles sur Shmups.system, Gamoover.net ou encore l’excellent Ultimate-arcade-station pour la connexion du pad Neo Geo.

Comme prévu, l’installation finale ressemble donc à ça:

Bon , c’est vrai que la planche en bois n’est pas très chic, mais bon, c’est une première version …

Une fois l’image connectée via péritel RVB sur mon téléviseur et l’audio raccordé sur mon ampli, hum … comment dire …, j’ai pris ma claque, celle que fébrilement j’attendais à recevoir. C’est magnifique, les couleurs sont bien éclatantes et parfaitement saturée, l’image est fluide et bien mieux définie que celle de ma Neo Geo CD, mais surtout, il n’y  a aucun ralentissement sur ce Metal Slug. Pour avoir tester le deuxième opus dans sa version CD, j’ai été déconcerté par les nombreux ralentissement de cette version. Ici c’est ultra fluide et ça pète de partout. De toute façon, le gameplay de Metal Slug est une merveille de facilité et le sentiment de puissance du Heavy Machine Gun est inimitable.

Allez, une fois n’est pas coutûme, je vous ai préparé une p’tite vidéo:

Pour les réticents, je ne peux que conseiller de vous y mettre, ce Supergun certes rudimentaire, m’aura au final couté 100 € (MVS + 2 jeux) + 35 € (alimentation) + 22 € (Vogatek) + 2 € (cable Sub-D 15) + 1 € (alimentation ATX), soit 160 € (sans stick).

Commandes – Supergun Vogatek MK III (et autres …)

Bonjour à tous,

Quelques nouvelles en cette fin de semaine plutôt riche en (retro)acquistions.

Mes p’tites ventes ont bien marché et m’ont notamment permis d’échanger mes jeux Mega CD et Sega CD (Third World War, Power Monger, Monkey Island et Jaguar XJ 220) contre de petits trésors dégottés dans les ventes de l’ami Pitifuret.

Au programme donc; du Super Mario 3 (NES), du Chrono Trigger (Super Famicom) et même du Stunt Race FX (Super Nintendo), un jeu de caisses utilisant le même chipset que Starwing que je cherchais depuis un moment !

Cette semaine, j’ai également reçu un exemplaire du génial Guardian Heroes de Treasure (Saturn), échangé à Yop contre un Super Double Dragon (Super Nintendo) et un Doraemon (PC Engine).

Mais cette semaine, ce que j’attends le plus (demain si tu vas bien), c’est la récéption du Slot MVS commandé récemment et accompagné de Fatal Fury 2 et Metal Slug (Yes !!!!!).  Bien que j’envisage de (faire) consoliser mon slot, je n’ai pas résisté à la tentation du Supergun de Vogatek, commandé une vingtaine d’euros sur la bay (il en reste au cas où …).

Comme expliqué dans le très bon dossier du site gamoover.net, le Supergun en question va me permettre de tester et jouer aux MVS attendus en connectant une alimentation de PC et en cablant un port D-Sub pour y raccorder mon stick Neo Geo.

Au final, l’installation devrait ressembler à celle-ci:

Source: shmups.system11.org

Ah la la, si je m’étais procuré ces merveilles il y a une vingtaine d’années …

RetroVision – L’histoire de SNK

Bonjour à tous,

Je suis récemment tombé sur cette vidéo diffusée sur Youtube (en deux parties) retraçant l’histoire de Shin Nihon Kikaku (SNK), littéralement « le projet nouveau Japon », de sa création (1978) jusqu’à aujourd’hui avec SNK Playmore.

La première partie traite de la création de SNK et du phénomène Neo Geo. On peu y voir certains des titres historiques de la marque comme Ozma Wars (1978), le Vanguard de TOSE (1981) ou Ikari Warriors (1986) (dont son excellent portage sur NES), ainsi que la naissance quasi-conjointe du Multi Video System (MVS) à destination des salles de jeux et du fameux Arcade Entertainement System (AES) à destination des foyers (fortunés ;-)).

Autre intérêt de ce reportage, on y voit l’agressivité et le côté provoquant/mature des publicités U.S. de l’époque*, histoire de bien différencier l’AES de ses prétendus concurrents (Genesis/Megadrive et Super Famicom)

La deuxième partie revient sur les principaux déboires de SNK, lesquels commencèrent avec le raz de marée Street Fighter II de Capcom, l’éternel rival (dont je vous recommande vivement le récent podcast/dossier de Gameblog.fr), auquel SNK opposera Fatal Fury (Garou Densetsu), lequel sera suivi par d’extraordinaires jeux de bastons, dont les séries des King of Fighters et autres Art of Fighting. Elle revient également sur l’émergence des supports CD et le succès de la Playstation forçant SNK à sortir la version CD de son AES, la Neo Geo CDpremier échec :-( -, puis a se mettre à le 3D en arcade avec le system Hyper Neo Geo 64second échec -, ainsi que sur la tentative de SNK de se faire une place sur le marché des consoles portables avec la Neo Geo Pocketl’ultime échec ? -.

Le reste (dont le rachat par Aruze :-() s’intéresse au renouveau (attendu ?) de la marque avec SNK Playmore.

En attendant, saluons en cette période anniversaire, la mémoire de SNK, véritable usine à rêve de Geeks (des rêves en 2D bien sûr  …).

Pour plus d’info, je vous renvoi aux très bon article de planetemu.net ou encore vers d’autres sites dont neogeofans.com ou celui consacré au Neo Geo Museum .

____________________________________________________

* Comme on aime les RetroPub sur Retroblog :

SNK - Pub #1

Hum … Pub pour Cyber Lip (ça ne s’invente pas !). Observez comme la composition des éléments à l’image est suggestive ;-). Pour le reste, pas très original, mais explicite et agressif juste ce qu’il faut :

SNK - Pub #2

SNK - Pub #3

La Neo Geo a 20 ans

Et oui,

20 ans aujourd’hui que cette merveille du jeu video est sortie …

J’ai vu ma première « en vraie »  cette année, le jour ou j’ai acheté (pour ses 10 ans) la coque bleue de ma Dreamcast à un collectionneur (si tu me lis, salut l’ami ;-)). Celle là, on peut dire qu’elle se mérite, même aujourd’hui.

Point de collection sérieuse sans une Neo Geo (à cartouche), mais est-ce bien raisonnable ?

Si vous deviez choisir entre une belle AES ou un slot MVS à consoliser, que préfereriez-vous ?

Quoi qu’il en soit, MVS ou AES, un joyeux anniversaire à toi, qui du haut de tes vingt ans, fais encore fantasmer nombre de trentenaires.

Il y en a même un qui ta dédié cette prière.