Achat – Fatal Fury Special (AES)

Deuxième titre « abordable » commandé pour ma Neo Geo AES, j’ai reçu la semaine dernière un exemplaire de Fatal Fury Special version JAP payé 22,11 euros FDPI (non parce qu’on va pas brusquer le porte monnaie hein !).

Cet épisode, jeu de combat apparemment incontournable du support, à été réceptionné complet avec shockboxe, notice et cartouche parfaitement conservés, même si il m’a fallu nettoyer les connecteurs pour enfin pouvoir lancer l’épisode ;-).

Particulièrement plaisant à jouer, étrangement plus que Fatal Fury 2 sur MVS (ils ont pourtant l’air quasi-identiques), le newbie que je suis s’est éclaté sur ce jeu dont la prise en main fait effectivement penser à celle d’un Street Fighter II, connu pour être le concurrent de ce Fatal Fury 2 1/2 (à moins que ce ne soit l’inverse …).

Bref, je n’y connait pas grand chose et de mon point de vue, Neo Geo oblige, et bien ça « claque ». C’est beau, très beau, bien plus que « Street » sur ma Super NES.

A l’image de la 2D découverte avec Samouraï Spirits, les personnages à l’écran sont parfaitement animés et les décors fourmillent de détails, encore que tout dépend des tableaux. Bon, c’est vrai que pour avoir fait le plein de vidéos sur la série des King Of  Fighters, laquelle mélange Art Of Fighting et Fatal Fury, je n’ai encore rien vu …

« Ah, les SNK Girls … »
P
Pour ceux qui voudraient un test en bonne et due forme, allez faire un tour chez neogeofans.com ou alors faites vous plaisir avec ce (trop court) test Chris Fighter II deniché dans le Player One #37 de décembre 1993. Et oui, 98% quand même …

Retroblog - Fatal Fury Special - Player One

Et comme je suis aussi tombé sur cette (Retro)pub dans le même numéro de Player One, autant vous en faire profiter. Z’avez vu, c’était Guillemot le distributeur français de SNK.
P

Player One : décembre 1993

Retro Game Day 2011

Manifestation organisée par la joyeuse équipe aux manettes de Back In Toys (Forums / Retro Game Test / Actu Game Play …), cette deuxième (et dernière ?!)  Retro Game Day c’est donc tenue hier à Meulin. Destination la Talente et son magnifique bord de Marne pour Chocoringo et moi, soit près de 750 km A/R (ouch !), histoire de côtoyer du retrogamer passionné (pléonasme !) et quelques perles (retro)vidéoludiques.

Arrivée à 11h00, sous le soleil Mélunais, passage à l’entrée et déjà, la rencontre avec Florent Gorges, qui sans le savoir, nous avait accompagné pendant notre voyage grâce au très précieux podcast auquel il fut convié pour parler de la NES et du volume 3 de l’histoire de Nintendo chez Gameblog. Bref, j’arrive tout penaud devant le monsieur et lui demande de nous dédicacer les deux versions de la Bible 3 que je m’empresse d’attraper. Après quelques échanges, ce dernier acceptera de dédicacer également le 1er volume de la Bible, avec il me semble, un peu de réticence à l’idée de profaner la magnifique couverture, si ce n’est pas une preuve humilité ça ! Florent Gorges, tout comme Marc Pétronille (dont j’adore l’article/interview d’Eric Chahi sur Another World) sont à l’image de leurs travaux et vous savez le bien que j’en pense.

Anecdote: c’est Môsieur JM Destroy himself qui faisait l’encaissement, et croyez-moi, ça ne donnait pas envie de partir sans payer ;-).

Fin de matinée chargée, pleine de consoles que je connaissais par coeur «sur papier», mais que je n’avais approché: Virtua Boy, Vectrex, Jaguar, Twin Famicom, Supergrafx, et … Neo Geo AES ! Ah ce Windjammers …

L’après-midi fut l’occasion de s’adonner aux raretés/exclusivités conviées à l’événement dont le ressuscité Nightmare Busters sur … Super Nintendo ! (Encore bravo à Past Game Rebirth), le rarissime Mr. Splash sur Famicom, le tout récent Bang Busters sur AES ou bien encore Demon Front sur Arcade System.

Mais pour ne rien vous cacher, le vrai moment d’émotion de ma journée … attention: moment fanboy … fut la rencontre avec la team Player One réunie pour l’occasion, Wonder FRA, Matt Murdock et Crevette. Ces derniers ont eu la gentillesse de me dédicacer «les Chroniques de Player One» ramené pour l’occasion, et se sont montrés disponibles pour raconter quelques anecdotes de leur époque «presse papier». Mention spéciale à Wonder dont l’humour semble dévastateur et omniprésent. Je regrette juste d’avoir été si intimidé que les tonnes de trucs à demander à Cyril ne sont pas sorties. Pas facile d’éviter de faire lourdeau lorsque l’on rencontre celui que l’on crevait de défier à Virtua Racing étant môme !

Anecdote: lorsque je lui ai dit que certains exemplaires de Player One s’arrachaient en brocante, ce dernier s’est marré en constatant je cite «qu’ils avaient tous finis en brocante».

Ah quelle journée … ça valait vraiment le déplacement. Il y eu aussi ce «modding live» magistralement effectué par Josselin d’Otaku’s Store sur une PC Engine JAP qui reçue pour l’occasion, une magnifique sortie RGB. Je lui confierai mes consoles (ou un slot MVS …) les yeux fermés !

Bref que du bon, même si mon compère et moi sommes partis trop tôt. Bravo aux équipes organisatrices pour leur boulot. Un merci tout particulier à Wahwah et SgtToxic pour leur gentillesse et leur disponibilité. Je le répète, ça valait le détour, appartenir à une communauté aussi sympathique n’a pas de prix.

En espérant qu’il y en ai d’autres.

Loupign91 et Mikadotwix, ce fut un plaisir 😉

Oldies #8 – Atari Lynx II

La voilà donc cette fameuse Atari Lynx II.

Cette seconde version de la fameuse portable couleur développée par Epyx et commercialisée par Atari en 1991 se différencie de l’ancien modèle grâce à l’ajout de certaines  améliorations : grip en caoutchouc lui conférant un confort accru, forme plus … ramassée, témoin de mise sous tension, écran de meilleure qualité (le précédent ne devait vraiment pas être terrible !) et la possibilité de couper ce dernier à l’aide d’un bouton dédié.

Concernant le hardware de la machine, j’ai relu dans un vieux Player One (1992) que la particularité de cette portable 8 bits (avec coprocesseur 16 bits !!!), était de posséder un zoom hard, équivalent du fameux mode 7 de la Super Nintendo.

Particulièrement innovante, son écran offrait la possibilité à son possesseur de l’exploiter dans le sens de la hauteur ou de la largeur, avantage notable avec un titre comme Klax, voire d’inverser complétement son affichage, ideal pour les gauchers.

De mon point de vue de droitier, je trouve les boutons places trop haut (ou trop bas …) en position standart. C’est fatiguant lorsque que l’on joue un long moment. Autre point noir, la qualité de l’écran de 160×102 pixels qui en plus d’être limité à 16/4096 couleurs affichables, s’est avéré être terriblement terne. On est bien loin d’une PC Engine GT même si finalement, le rendu  reste très proche de celui d’une Game Gear.

Ah bah  oui, c’est gros … le Game Boy fait petit en comparaison (Game Gear au milieu)

Cette machine me faisait de l’oeil depuis un moment et je suis content de l’avoir trouvée neuve. Pour l’avoir pas mal utilisé ces derniers jours avec Batman Returns (et en attendant Shadow of the Beast), je ne saurais trop vous conseiller de passer à l’adaptateur secteur immédiatement (elle m’a tué 6 alcalines en moins de trois heures !) et de ne pas forcer sur le temps de jeu. J’ai joué une heure dans le noir est j’ai perdu deux dixièmes à chaque oeil !

Reléguer une GT au second plan … j’ai un peu honte là

Je découvre cette machine et suis à la recherche de bons jeux, si vous en avez à me conseiller je suis preneur. Je me souviens avoir lu dans Pix’N Love que bon nombre de développeurs continuaient à produire sur ce hardware et je sais que certains titres récents comme le fameux Zaku sont très réussis.

En bonus, et histoire de vous donner plus d’infos sur le Batman Returns fournis avec cette Lynx, je ne résiste pas à l’envie de diffuser ces deux tests de Crevette (Cyril Drevet) et AHL qui dans leur magazines respectifs, Player One et Joypad, avaient déjà à l’époque, des avis bien divergents (c’est le moins qu’on puisse dire … et cà n’a pas beaucoup changé !).

RetroMemory #3 – Les émissions TV de jeux vidéos

Hello chers amis nostalgeeks,
_
Voilà un p’tit moment maintenant que je me suis régalé avec les pages de la publication d’Olivier Richard et Alain Kahn, Les chroniques de Player One. Cette lecture, en plus de nous replonger dans les arcanes du Player One papier et de la presse jeux vidéo en général, revient longuement sur l’avénement des émissions de télévision consacrées à notre média favori.
_
Ces émissions m’ont profondément marquées, surtout celles de 1989 à 1999, 10 années bénies pour notre passion les amis …
_
  • Pixi Foly (1983-1984) – TF1

Ok, celle là j’ai fatalement du la voir, vu le temps que je passais scotché devant le téléviseur, mais j’avoue ne plus m’en souvenir. Je la considère donc, en ce qui me concerne, mineure. Diffusée chaque mercredi sur TF1 dans l’émission Vitamine, ce programme est considéré  comme la première émission entièrement consacré aux jeux vidéo. Lesquels jeux n’étaient pas testés, mais servaient de décor à l’histoire de l’émission. Les incrustations piquent les yeux, faites attention ! On doit ce premier rendez-vous à monsieur Jean-Michel Blottière (le monsieur,Tilt, Consoles +, Micro Kids, et accessoirement, meilleur ami d’Alain Huyges Lacourt ;-)). Pour ceux qui veulent tenter l’expérience, c’est ici.

  • Mini Journal de Patrice Drevet (1984-1985) – France 3

Dans la famille Drevet, je demande le père, animateur culte (votre serviteur était membre du Club Ast3naute), il présenta cette seconde émission, la première à tester des jeux. Allez, un p’tit extrait :

  • Drevet vend la mèche (1989-1990) – France 3

Toujours notre bien aimé Drevet père, qui avant de présenter la météo était décidément un précurseur de la démocratisation des jeux vidéos dans notre beau pays. A noté que son fils, Cyril, avait déjà commencé à travailler à cette émission, en coulisse … Je n’ai pas trouvé d’extraits à part celui de cette page, qui ne traite malheureusement pas de jeux vidéo, mais qui vaut largement le détour, surtout si l’on pense à ce festival de Cannes 2010 😉

  • Micro Kids (1991-1997) – France 3

Emission culte du dimanche matin, retour de Jean-Michel Blottière à la télé, l’émission traitait de l’actualité des jeux vidéo sur consoles et ordinateurs de l’époque. Et à propos de PC, savourez cet extrait consacré au grand Eric Chahy, lequel revient sur l’extraordinaire Another World:

On retiendra ces reportages sur les jeux vidéos et leurs métiers, les concours qui opposaient deux équipes de gamins (s’affrontant entre autres sur Megadrive ou Neo Geo !) et plus généralement sonstyle très didactique et formel, style auquel s’opposera bientôt mon émission préférée …

  • Televisator 2 (1993-1994) – France 2

Ah Televisator  –T2-, ça déboitait, tout Player One dans ta télé, avec des génériques d’introduction où une rango éclatait un pot  terre (?!) sous des mélopées rocks. Trop cool! Et ce Crevette qui portait des casquettes US (et oui, j’ai eu la mienne aussi …) et incarnait le boss final des compétitions de Virtua Racing qui l’opposaient à des minots. Bien que j’avais déjà fait un montage de l’émission pour mon RetroMemory consacré Starwing, je vous propose cette fois ce morceau d’émission consacré à la PC-Engine, particulièrement intéressant encore aujourd’hui:

  • Player One (1994-1995) – MCM

Emission diffusée sur la chaîne MCM, on y retrouvait une bonne partie de l’équipe de T2, sans Crevette cette fois, partit (Dieu que c’est douloureux …) travailler avec Jack, Pat et Corb … Je n’ai pas réussi à me procurer des images de cette émission, alors si vous avez des VHS qui trainent, n’hésitez pas.

  • Game Zone, Level One, Memoire Vive (1998-2002) – Game One

Née des efforts conjoint de Canal+ et de certains de MCM, cette chaîne m’a pas mal marqué, du moins, jusqu’au départ de Marcus. Mes parents venaient de se payer CanalSat et je passais mes week-end d’alors à mater les rediffs de ses émissions. Aujourd’hui, cette chaîne est pour beaucoup considérée comme culte, surtout pour la génération Playstation. Rien à voir avec ce qu’elle est maintenant.

Histoire de se remémorer la crème de cette chaîne, rien ne vaut un p’tit Level One, consacré ici à monument, Shenmue:

Et depuis 2002 ? Bein pour moi, rien de marquant, et puis il y a le net surtout. Quoique NoLife TV semble aujourd’hui être la meilleure chaîne à proposer des émissions de qualité pour retrogamers (actuels ou en devenir ;-)).

Allez, A+

Sources: Abandonware-videos.orgLes archives de Game One