Retroblog – Radiant Silvergun ST-V (SEGA)

Voilà un jeu qui figure dans ma wishlist depuis des lustres et que je viens finalement de récupérer dans sa déclinaison arcade; Radiant Silvergun.

Connu comme LE shoot them up mythique de la Saturn, ce jeu de Treasure sorti en 1998 est d’abord apparu en arcade, distribué par SEGA au format ST-V.

Format naturel pour un jeu développé pour Saturn, le Sega Titan Video ou « ST-V » est la déclinaison « arcade » de la console de SEGA. Le Hardware est en effet quasi identique, la différence la plus frappante étant le recours à des cartouches pour le STV.

Parfaitement adapté à mon Astro City avec son format Jamma et son affichage en 15 kHz, j’ai tout d’abords craqué pour un lot composé d’une carte mère ST-V et d’un bootleg de Radiant vendu non fonctionnel. Au final, c’est la carte qui s’est avéré défectueuse; les soudures sont en effet très fragiles sur ce hardware. Pour en savoir plus sur le format ST-V jetez un oeil sur segatitanvideo.free.fr.

Heureux d’enfin pouvoir mettre les mains sur cet extraordinaire shmup, j’ai récemment eu l’opportunité de récupérer un kit original et complet en provenance d’Australie !

Au final, le prix de revient d’un tel kit, est plus important qu’une version Saturn du jeu. Mais pour qui à une candy cab à la maison, le choix est vite fait ;) quoiqu’en même temps, je ne cracherai pas sur sur en exemplaire au format CD. En effet, la version arcade de Radiant Silvergun est plus courte, et fait l’impasse sur les animations d’introduction et de fin du jeu.

Bluffé par les qualités du titre, je suis heureux d’avoir pu l’acquérir dans une version 100% originale. C’est bien simple, je n’ai qu’un titre sur ST-V, c’est Radiant Silvergun, et à part changer le boot’ pour cette version, je n’ai pas inséré d’autre jeu dans la borne depuis et ce n’est pas prêt de changer !.

Bien que la cartouche n’est pas supposée quitter son slot avant un moment, je lu ai tout de même confectionné un écrin sur mesure, avec l’aide d’une boite de jeu Electronic Arts pour Megadrive et surtout, des artworks disponibles sur southtown-homebrew.com.

Radiant STV Cover

Dans la même veine, et même si je dispose dorénavant de la move list d’origine, j’avais prévu de faire imprimer l’une des réalisations dénichées sur le forum de shmups.system11.org

Je trouve en effet que la création ci-dessous est excellente, c’est bien celle-là qui va intégrer mon panel.

Particularité de Radiant Silvergun, c’est un shmup à défilement vertical qui ne nécessite pas de tourner son écran en mode tate. Perso j’ai du mal avec les shmup horizontaux et du coup, la borne reste facilement adaptable aux souhaits d’amis voulant s’adonner à Street’ ou Metal Slug avant l’apéro ;).

Jusqu’il y a peu difficilement accessible vu sa rareté et sa côte, le jeu est depuis disponible sur le XBLA pour une quinzaine d’euros. J’ai lancé la version démo et le portage m’a semblé réussi.

Retroblog - Radiant Silvergun Weapons

En ce qui me concerne, ce sera uniquement sur l’Astro que ça se passe, même si du coup, les 7 tirs différents supposent de jongler un peu avec les touches (trois boutons seulement dans la version arcade) ce qui rend le jeu plus complexe encore parce que oui, Radiant Silvergun est exigeant … Pour preuve, je vous invite à regarder ce superplay de Ben.Shinobi dispo sur Nolife.

Si vous aussi voulez goûter et pourquoi pas tenter de maîtriser Radiant Silvergun, vous trouverez beaucoup d’info sur le net, à l’image de cet excellent dossier disponible sur shmup.com. De mon côté, je suis allé à la recherche des tests d’époque du jeu, lesquels ne manquerons pas de titiller les souvenirs de certains trentenaires ;).

Test de Joypad
Test de Consoles+
Test et dossier très complet (en anglais) de Sega Saturn Magazine

Achats – SHMUP (PCE, Saturn et Megadrive)

Voilà un billet que je reporte de longue date, le billet consacré à trois récentes (quatre en fait …) acquisitions, toutes consacrées au Shoot Them Up, un genre bien difficile mais qui m’attire de plus en plus et pour lequel j’ai besoin de parfaire ma culture ;-).

Souvenez-vous, j’avais craqué il y un moment déjà pour une Turbografx avec R-Type et Gunhed (enfin, Blazing Lazers sur TurboChip), deux merveilleux jeux de la PC Engine, archétypes du shoot horizontal pour le premier et vertical pour le second. Loin de les avoir retourné, je crevais d’envie de lancer un autre shmup de légende sur la PCE, Super Star Soldier. Non pas que ce dernier soit hors de prix ou introuvable, j’ai longtemps attendu de le dénicher au meilleur tarif.

En flânant sur eBay, je me suis en fin décidé à proposer une offre pour ce fameux titre … accompagné d’un Darius Gaiden sur Saturn. Offre acceptée par un vendeur japonais charmant, ce dernier m’a donc envoyé ces deux perles du genre en parfait état pour une trentaine d’euros FDPI. C’est Super Star Soldier que je recherchais; je connaissais finalement bien ce jeu grâce à sa ROM tournant sur Magic Engine (mais bon, rien ne vaut l’original). Par contre, Darius Gaiden est une put*** de bonne surprise.

Ce jeu est absolument dément et magnifique. Pour moi, le shmup sur Saturn c’est Radiant Silvergun (trop d’euros pour moi là …) et je ne m’attendais pas à être autant bluffé par ce Darius II. Ses graphismes et son animation sont excellents, et que dire de sa musique (avec ses chants tout droit sortis d’un opéra) et de sa jouabilité. Le jeu est certes difficile (encore que …) mais il a le mérite de m’avoir énormément surpris et de ne pas m’avoir éloigné de mon Virtua Stick avant un long moment.

Entre temps, j’avais récupéré sur Leboncoin, un lot de jeux Disney pour Megadrive. Le vendeur avait en plus un MERCS et un Thunder Force IV. Il ne lui restait plus que le Thunder Force de dispo. Il me l’a vendu une dizaine d’euros et une fois reçu et essayé (c’était ma première fois …) bein vous vous doutez que je me suis pris une autre belle baffe. Ce Thunder Force IV est donc un autre excellentissime jeu de shoot horizontal dont il faut retenir l’excellente maniabilité, l’animation (ça scroll dans tous les sens et les arrières plans sont sublimes) mais surtout le musique. Le travail effectué sur les bruitages et la musique de ce titre est incroyable. La Megadrive crache ses tripes. C’est bien simple, le rendu sonore est tellement bon que je le joue au casque (et c’est une 16 bits les amis, 16 bits !).

Et ce n’est pas tout. J’ai tellement kiffé ce Thunder Force IV que je me suis convaincu qu’il n’était pas sérieux de le faire tourner à 50Hz. L’ami Darius, dont je ne cesserai de louer la qualité du forum, m’a envoyé l’une de ses Megadrive switchée PAL/NTSC 50/60Hz et depuis, c’est un indicible bonheur de lancer ma Megadrive pour s’envoyer du bon jeu et du bon son.

Mais mon Dieu, que je manque de temps pour continuer à me consacrer à ces merveilles que j’accumule. Quoiqu’il en soit, retenez bien que de mon point de vue, Super Star Soldier est un excellent jeu, à la hauteur de sa réputation, d’une incroyable fluidité, que Thunder Force IV est un jeu de shoot énorme à la bande son dévastatrice, et qu’enfin Darius Gaiden sur Saturn est des trois, celui qui m’a le plus marqué, peut être parce que je ne m’y attendait pas.

Lecture – IG Magazine #08

Une très bonne surprise cet IG Mag de mai/juin, d’autant plus qu’il est délicat pour la presse papier de justifier ses 6 à 9 euros alors que l’on dispose tous de l’internet et que de très bons sites spécialisés/généralistes nous abreuvent de critiques, de news et de dossiers sur le jeu vidéo.

Pourtant, cette publication de près de 300 pages justifie pleinement ses 8,50 euros. Elle prend le temps de l’analyse et propose beaucoup de thématiques, mélant abilement critiques de jeux récents (Alan Wake, Lost Planet 2, …), dossiers retro (Metal Slug, l’histoire du shmup, …) et entretiens avec ces hommes qui oeuvrent pour notre média favori (Eric Chahi, Daisuke Ishiwatari – créateur de l’excellent Guilty Gear, …).

Perso, je considère ce magazine comme le pendant papier d’un site comme Gameblog (dont les créateurs sont aussi rédacteurs d’ailleurs d’IG Mag). Les dossiers sont variés, sérieux et toujours documentés (même si un peu consensuel parfois). Le jeux vidéo y est abordé de façon très mature et réfléchie. Ce genre de publication, à l’image de celles de Pix’N Love pour le retro, colle bien à l’approche du média par des trentennaires pour lesquels la qualité du rédactionnel déculpabilise ces derniers de passer (aussi) du temps à lire le jeu vidéo.

Certains regretteront son approche newbie du shmup, mais moi qui ne suis pas spécialiste, j’ai aimé ce dossier et j’y ai trouvé de l’info.

L’article que je voulais faire sur Metal Slug ! Simple, clair et documenté (sniff …)

RetroVision #6 – Mais qu’est ce que regarde un retrogamer qui ne joue pas ?

Un p’tit post rapide à mes lecteurs qui, même s’ils sont rares à laisser des commentaires (…), sont fidèles et de plus en plus nombreux selon Google Analytics.

Je me prépare à déménager/emménager et suis du coup obligé de mettre mes précieuse consoles dans leur carton. Et oui … peu de place pour le jeu, pour le net et encore moins pour mon blog.

Heureusement il reste ces p’tites vidéo grâce auxquelles les retrogamers privés de paddle peuvent continuer à se faire plaisir. La communauté regorge de passionnées qui animent des sites proposant des vidéos vraiment extra. Un grand merci à ces derniers.

En ce qui me concerne voilà ce que j’aime regarder en ce moment:

- L’émission Lock-On, réalisée et présentée par Radigo et Cormano disponible sur http://www.shmup.com/

- Les tests de BackintoysTV dont voici un de mes préférés (Contrat 3 / Super Probotector)

- Les vidéos (ENG) du Angry Nerd

A+