Techno – SLG-in-a-Box (Arcade Forge)

Voilà, j’ai mis du temps, mais je voulais pouvoir l’utiliser à 100% et le tester avec plusieurs machines, connectiques et écrans avant de revenir vous en parler sur le blog. Je pense aujourd’hui être le plus objectif possible concernant ce fameux SLG-in-a-Box, commandé sur ArcadeForge.net et reçu il y a quasi un mois maintenant.

Comme je vous l’expliquais précédemment, on peut lire de tout sur le net concernant le rendu du combo Sync Strike + Scaler GBS 8200 + SLG3000 et alors que je pense avoir lu un peu près tout ce que l’on pouvait en dire sur la toile, je me suis convaincu que ce système « tout en un » était ce qu’il me fallait pour profiter pleinement de TOUTES mes consoles sur ma TV LED; je me trompais …

Le SLG-in-a-Box est une solution bon marché (attention +/- 180€ tout de même …) constituée d’un assemblage de 3 PCB protégées par deux plaques de plexiglas de très belle qualité. Le montage est rudimentaire, mais très propre. cependant,  je conseille aux intéressés de ne pas maltraiter les entrées, ces dernières n’étant solidaires de la PCB que par leurs soudures.

Pour faire simple, le SLG-in-a-Box permet le raccordement de sources vidéos analogiques via une entrée SCART/péritel à laquelle est associé un Sync Strike ou séparateur de synchro , une entrée composante YPbPr (connectique YUV) et une entrée VGA (D-Sub 15), afin  d' »upscaler » le signal vidéo reçu à des résolutions de 640×480, 800×600, 1024×768 voire 1360×768 et les envoyer via une sortie VGA dédiée vers un écran LCD/moniteur pour en profiter décemment.

Ainsi, mon Supergun MVS connecté via sa prise péritel envoi au SLG-in-a-Box une résolution de 320×240 (Low-Res) que ce dernier traitera, via son convertisseur CGA/EGA/YUV vers VGA (ou scaler) GONBS 8220 v.4 afin d’envoyer le signal vidéo obtenu à mon moniteur à la résolution choisie; ici le 640×480 (Hi-Res), cette résolution  étant la plus adaptée avec l’utilisation du générateur de scanlines.

En effet, ce qui fait tout l’attrait de cette solution, c’est de permettre via le Sync Strike & le Scaler d’envoyer un signal vidéo d’une console retro (ou d’un Supergun)  à une résolution reconnue par un écran plat type LCD et surtout, de lui adjoindre ces fameuses scanlines, lignes de balayage horizontale caractéristiques de l’affichage de signaux progressifs sur un écran à tube cathodique, via l’utilisation d’un Scanlines Genearator ou « SLG » (LA spécialité d’ArcadeForge.net).

Comme l’illustre la photo de Marco (Metal Slug) ci-dessus, le signal 240p upscalé en 480p en sortie (partie gauche) est bien plus proche du rendu arcade original avec l’ajout de scanlines (partie droite).

Bien conçu, l’ensemble des commandes du scaler et du SLG sont accessibles sur le devant du boitier.

Là encore, il faudra néanmoins faire preuve de douceur dans la manipulation de ces commandes, les boutons étant eux aussi uniquement maintenus par leur soudures …

J’ai réalisé un nombre conséquent de tests sur différentes configurations et le système est pour le moins, efficace ! Le rendu de mon Gamecube connecté via sa prise SCART officielle est très bon.

Rogue Squadron avec des scanlines est vraiment beau, l’image semble étonnamment plus détaillée, plus précise.

A titre d’exemple, j’ai ici connecté:
1. Ma SuperGrafx via SCART (RGB SODIPENG) 240p vers 480p avec scanlines
2. Mon Supergun MVS 240p vers 480p avec scanlines
3. Ma Megadrive via SCART 224p vers 480p avec scanlines
4. Ma PS2 via  entrée composante YPbPr 480p vers 600p avec scanlines

Le problème, c’est que jusqu’ici, tous mes screenshot ont été réalisés sur mon moniteur VGA Cathodique, un Apple Display 21.5 » doté d’un magnifique tube Trinitron. Même si je dois avouer que sur ce diffuseur, le rendu est tout bonnement excellent, ce n’est pas l’écran auquel je destinais mon SLG-in-a-Box ! En effet si l’intérêt du boitier est de se passer d’un téléviseur à l’ancienne, c’est sur mon LCD que je compte bien m’en servir, et pas sur un un écran cathodique, lourd et encombrant.

Comme l’illustre la partie droite de l’image ci-dessus, une fois connectée à mon LCD LED Sony, l’image est (bien) moins jolie, elle fait apparaitre des bandes verticales sur toute la largeur de l’écran.

Une fois les scanlines ajoutées, ces bandes verticales crées une sorte de quadrillage sur l’image, laquelle devient très moche. Sur la photo ci-dessus, c’est un KOF qui tourne en 480p/60Hz sur une PS2 raccordée au SLG-in-a-Box via l’entrée composante composante YPbPr.

Vous me connaissez, j’ai écumé le net à la recherche d’une solution pour au final; changer d’alimentation, blinder l’alimentation et mon câble VGA avec de la ferrite, changer de câble VGA pour un TRES bon câble VGA, etc … Résultat des courses; un rendu plus fidèle encore et donc, des parasites encore plus visibles !

Je suis allé jusqu’à démonter ce beau SLG-in-a-Box pour savoir si ces lignes verticales étaient générées par le Sync Strike ou une une mauvaise connexion. J’ai finalement tester le scaler. Et bien disons qu’il est à la hauteur de sa réputation, le rendu perfectible du SLG-in-a-Box sur mon LCD vient bien de lui ou plutôt de son incompatibilité avec mon diffuseur.

J’ai à ce jour testé le SLG-in-a-Box sur 5 écrans dotés d’une entrée VGA, et ma conclusion est la suivante; si l’on met de côté le cathodique, qui lui réussi parfaitement, le problème apparait très marqué sur mon LCD Sony (je ne peux pas en l’état débrayer tous ses traitements électroniques, même avec le service mode), il est à peine perceptible sur mon LCD 21″ Viewsonic et invisible sur mes deux écrans plats Samsung (un 17″ et un 40″).

Ce SLG-in-a-Box je le voulais pour ne plus avoir à m’encombrer de ma TV CRT avec mes anciennes machines et ne plus profiter que de mon LCD. Râté ! Le système est bon, mais pas pour ma configuration. Au final, je me suis rendu compte que ce sont sur mon Astro City que mes 8/16/32 bits rendent le mieux et que si je veux brancher mes PS2, Gamecube/Wii, Xbox, Dreamcast, sans parler de la PS3 et de la 360, je peux me fier à l’upscale de mon LCD avec un signal de 480p et obtenir ces fameuses scanlines non plus grâce au SLG-in-a-Box mais au SLG HD= YUV Edition.

C’est officiel, mon SLG-in-a-Box est en vente, avis aux amateurs possesseurs de TV Samsung ;-). C’est Alandrel qui en profitera dorénavant …

Techno – Comprendre le signal vidéo

Voilà un moment que cette idée me trottait dans la tête; compiler les informations permettant de comprendre le fonctionnement du signal vidéo de nos consoles et autres système de jeux.

Connectique - Titre

Une fois la différence faite entre le PAL et le NTSC, la majorité des joueurs ne va pas (et n’a pas besoin) de chercher plus loin.

Cependant, ayant travaillé à raccorder nombre de mes consoles à mon Astro City (article en approche …), j’ai du comprendre ce signal et en assimiler certains des rudiments pour avancer dans mon projet. Du coup, j’en ai profité pour recenser et ordonner les informations recueillies dans une seule et même page. En espérant qu’elle vous soit utile ;).

Le lien pour ladite page est aussi accessible dans le bandeau du blog, à gauche de l’onglet « recherche ».

 

Techno – Câble YUV pour PS2

Comme annoncé ici, pas question de commencer MGS Peace Walker sur PSP sans terminer MGS3. Bien que la PS2 est calibrée pour tourner sur des écran à tube, surtout dans sa version PAL 50 Hz, après m’être rendu compte que le jeu était en 16/9 ème et que ma Trinitron 4/3 me tronquait une bonne partie de l’image, je me suis dit qu’il serait bien plus agréable d’en profiter sur sur le LCD 16/9 ème de 107 cm …

Pour avoir pas mal joué sur un projecteur HD Ready avec une Wii, je connais bien le rendu -dégueulasse- des basses résolutions sur des matrices LCD HD-Ready ou Full HD. Mais comme je ne suis jamais échaudé la première fois, j’ai voulu retenter le coup, avec la PS2 cette foi.

A l’allumage la PS2 propose dans son menu de configuration deux modes d’affichage : RGB ou Y Cb/Pb Cr/Pr, disponible respectivement avec un câble péritel RGB et un câble composante YUV. Disposant d’une péritel RGB de qualité moyenne, le rendu est apparu correct sans plus (fort crénelage et couleur un brin baveuse).

Connaissant la possibilité de passer en YUV et de bénéficier à prioiri, d’un affichage plus fin, je me suis mis a rechercher un cable composante pour PS2 de bonne qualité à bon prix. J’ai alors appris deux choses:

(1) la connectique étant la même que celle de la PS3, un câble pour cette dernière est compatible pour PS2,

(2) comme le HDMI est vraisemblablement devenu le standard de la PS3, les câbles YUV sont donnés !

J’ai donc commandé un câble YUV de marque Joytech, livré avec câble ethernet et câble optique neuf pour 8 € FDPI sur le market place d’Amazon. J’ai même été livré en 24h !!!

Pour 8 € je ne risque donc pas grand chose vu le contenu du pack. Une fois connecté à la PS2 et les bons réglages opérés sur cette dernière, j’avoue avoir été agréablement surpris par la différence de rendu.

Version PAL oblige, ma PS2 envoi un signal vidéo de 576 lignes entrelacées (576i), mais un signal très propre, avec de très belles couleurs. les caractères sont bien nets et le rouge ne bave pas. seul le crénelage apparait plus marqué encore (l’image est plus nette …).

Avec le câble RGB, les couleurs semblent fausses et les contours sont mal dessinés, presque flous.

La colorimétrie est différente avec le câble YUV, les contours sont plus fins et l’image semble moins floue.

Je me suis donc mis à MGS3 version PAL dans les meilleurs conditions possibles actuellement (raccordé en optique à l’ampli, le Dolby Prologic fait des merveilles).

Pour info, une telle configuration me permettrait d’afficher certains jeux PAL en balayage progressif à une fréquence de 60 Hz (mode 480p et non plus 575i). Le top du top affichable par une PS2 PAL. La liste est très courte mais a le mérite de posséder deux perles: Beyond Good And Evil et Shadow Of The Colossus.